L’héritier de Kushiel (Imriel #1), Jacqueline Carey

imriel t1« Imriel est le fils adoptif de Phèdre, l’Élue de Kushiel. Enlevé, torturé et réduit en esclavage lorsqu’il n’était qu’un enfant, Imriel est aujourd’hui prince du sang. À la Cour où se trament mille conspirations, nombreux sont ceux qui souhaitent sa mort – de peur qu’il n’ait hérité des dons maléfiques de sa véritable mère, Melisande.
Alors qu’il approche de l’âge d’homme et que s’éveillent en lui des désirs de plus en plus vifs, Imriel en vient à partager leurs craintes et se trouve piégé au coeur d’une trame de meurtres et de manipulations où il devra faire face au plus grand des défis : découvrir sa véritable nature. »

« Ah Elua », me suis-je dit en refermant ce tome 1. J’étais si intensément immergée dans ma lecture que j’en ai fait appel à l’un de Dieux du pays du héros, Terre d’Ange.

Comme le montre assez bien la carte au début du livre, Jacqueline Carey a repris pour elle notre bonne vieille Terre, renommant les pays la composant. Cependant, les hommes y vivent sous des croyances différentes des nôtres (mais pas si éloignées), le tout dans une ambiance mélangeant antiquité et renaissance, hauts-faits et érudition en tout genre. Un soupçon de magie, d’uchronie et de mysticisme au passage, et nous voici partis pour 1 000 pages d’aventures folles

Comme sa mère adoptive Phèdre (héroïne des trois premiers romans du cycle), Imriel est une personnalité peu commune. Fils de la plus grande traîtresse que son pays n’ait jamais connu, adopté par ses plus grands héros encore en vie, troisième héritier d’un trône dont il ne veut pas, il est tiraillé entre ces trois images ambivalentes. Qui est-il lui, au juste ? Un homme de bien, un homme de mal ? Un homme de pulsions dévorantes ou un homme de contrôle ?

Nous le suivons donc sur quelques années, des prémices de son adolescence à ses débuts de jeune adulte. Moins évident à apprécier que Phèdre, Imriel m’a donné du fil à retordre au milieu de ma lecture, de part son inconstance. Là ou Phèdre se montrait toujours exemplaire, Imriel possède une face plus sombre, plus tumultueuse. Il se cherche beaucoup, jusqu’à en devenir froid tant il calcule tout. C’est un anti-héros, abîmé par les bagages (lourds) qu’il porte sans cesse avec lui, mais qui, lorsqu’il relâche parfois sa garde, se montre très attachant et courageux.

Les presque mille pages sont passées sans lassitude. Ainsi, évidemment, Imriel va voyager, se faire des amis/des ennemis, apprendre à connaître la famille royale -sa famille- et enfin réussir à passer outre ses traumatismes d’enfance. La plume de Jacqueline Carey nous conte cela à merveille, avec pléthores de descriptions comme je les aime, mais aussi émotions et un sens du romanesque certain.

Un bémol ? Oui, il y en a un petit. Le sexe fait intégralement parti de l’univers de cette saga, puisqu’il est élevé au rang de pratique religieuse. Dans Kushiel, cela était sans cesse souligné, chaque scène sexuelle étant là pour une bonne raison. Ici, en revanche, Jacqueline Carey me semble un peu en pilote automatique. Je ne lis pas cette saga pour son côté érotique mais bien pour sa globalité, car elle est tellement plus que cela ! J’espère que le tir sera corrigé dans le prochain tome.

Une bien belle lecture donc, dont il me tarde de connaître la suite !

[Je ne saurai, encore une fois, que vous conseillez de vous précipiter sur la trilogie mère « Kushiel » et vous faire votre propre avis.]

terre_d_ange


960 pages       Genre : Fantasy historique

png-3

 

 

7 réflexions sur “L’héritier de Kushiel (Imriel #1), Jacqueline Carey

  1. Erika dit :

    La première phrase de ta chronique m’a fortement fait sourire. J’en viens à faire la même chose, « Elua sait » ou « Par Elua »… Quand on est pris dans une telle histoire, c’est dur de s’en détacher. Et en même temps, on n’a pas vraiment envie de s’en détacher. C’est une de mes séries préférées et chaque fois que je termine un tome, j’ai du mal à décrocher.

    Pour en revenir à Imriel, je pense qu’il te plaira plus encore dans le prochain tome. Comme je te disais en réponse sur Plume Bleue, le second volet se rapproche plus de la trilogie initiale, dans son style. Et à mon avis, tu en seras satisfaite. Tu m’en diras des nouvelles !

    Aimé par 1 personne

    • mahaultmots dit :

      Oh, tu me donnes encore plus envie de m’y plonger. Malgré le fait que j’ai beaucoup aimé ce tome, il est très introductif et il me tarde que l’histoire se mette véritablement en route !
      Je te tiendrai au courant (j’ai vu que tu avais écrit un article sur ce fameux tome deux justement).
      Merci de ta visite =)

      J'aime

      • Erika dit :

        J’ai hâte d’avoir ton avis dessus ! J’en ai effectivement fait une chronique mais, en toute honnêteté, j’ai passé plus de temps à déverser mon amour pour la série qu’à réellement parler du livre xD
        Avec plaisir ^^

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s