Le sommeil des géants (#1 Les dossiers Thémis), Sylvain Neuvel

« Dakota du Sud. Rose Franklin a onze ans lorsqu’elle chute à vélo dans un trou immense. Quand elle reprend ses esprits, elle se découvre au creux d’une main de métal géante, parcourue de réseaux lumineux.
Dix-sept ans plus tard, l’énigme demeure. Comment la main est-elle arrivée là et à quoi peut-elle bien servir ? La datation au carbone 14 défie l’entendement et l’objet semble doué de vie.
Devenue une physicienne reconnue, Rose se prépare à une aventure d’envergure : diriger une équipe secrète chargée de percer le mystère de la main métallique. Commence alors une quête à la fois passionnante et périlleuse, où temps anciens et avenir pourraient bien être indéfectiblement liés. »


Traduit dans plus de vingt langues, droits d’adaptation d’ores et déjà cédés pour un prochain film, d’excellents retours sur des sites comme Goodreads ou Babelio, ce premier tome des dossiers Thémis a tout du best-seller teinté de SF grand public.

Rose Franklin est une jeune physicienne renommée, amenée à travailler sur un projet secret de grande envergure. Entourée de co-équipiers pilotes, linguistes, généticiens, militaires, elle tente de comprendre ce que sont ces morceaux en métal immenses évoquant des membres humains, trouvés par des militaires aux quatre coins de la planète. Rose a une histoire particulière vis-à-vis de cela : c’est elle qui, enfant, est « tombée » par hasard sur le premier morceau, une main gigantesque enterrée à plusieurs mètres sous terre.

Le récit commence d’une manière classique, durant quelques pages à peine, nous narrant la découverte par Rose de la main. Ensuite, l’auteur met en place un système d’exhumation chronologique de dossiers. Ainsi, ce n’est pas une narration classique que l’on suit mais des extraits d’entretiens, de journaux oraux personnels et professionnels et de rapports militaires. Si cela peut décontenancer au départ, le but est clair : remonter le fil de toute cette affaire. S’agit-il de la preuve d’une vie ailleurs ? Y-a-t-il eu une civilisation plus avancée que la notre autrefois ? Et puis pourquoi est-il nécessaire de remonter toute cette affaire d’ailleurs ? Une catastrophe s’est-elle produite ?

Sylvain Neuvel a donc fait le choix pour ce premier livre d’un format original. Une chose est certaine : cela fonctionne bien. Le récit est rythmé, l’ambiance tendue. J’ai suivi avec plaisir ces échanges sous formes de questions/réponses, menés chaque fois par un homme mystérieux qui semble tout connaître sur le sujet. Jusque la fin (et ce n’est pas vraiment un spoiler), nous ne savons pas qui il est ni pour qui il travaille ; cela participe donc à développer notre imagination et les hypothèses les plus dingues.

Bon, il faut quand même le dire : les ficelles sont un peu grosses. Rien que parmi nos personnages, il y a la tête brûlée, le scientifique gentil, le soldat instable, la physicienne humaniste, la chercheuse cinglée, … Puis les entretiens abordent bien trop certains aspects personnels, et cela m’a paru parfois un peu too much. Comme s’il fallait absolument inclure des éléments de romance. Enfin, les aspects géopolitiques de l’histoire me paraissent quand même tirés par les cheveux.

« C’est un peu cynique non ? Bien sûr, les gens continueront plus ou moins à faire ce qu’ils faisaient. Extraterrestres ou pas, il faut bien travailler, manger, dormir, envoyer les enfants à l’école, sortir les poubelles. Le quotidien ne changera pas, quoiqu’il arrive. Voilà pourquoi les gens se désintéressent de la politique, à mon avis. Ils pensent à tort que celui qu’ils élisent changera leur existence. Mais bref, là n’est pas l’important. »

Le sommeil des géants se place donc plutôt du côté d’une SF grand public, qui ne demandera pas de connaissances poussées ou des habitudes de lecture ancrées. Ici, on se sert sans scrupule d’un cadre qui a le vent en poupe (l’imaginaire connaît quand même un beau retour sur le devant de la scène depuis quelques années), on surfe sur l’intérêt que suscitent les théories du complot, on y ajoute une petite critique de l’hégémonisme US histoire de, de l’amour, de l’aventure, un peu de géopolitique, un rebondissement de fin aux petits oignons … Et on obtient un page-turner, avec de nombreux points à revoir.

L’avez-vous lu ? Si oui, pensez-vous savoir où l’auteur veut nous mener ? Si non, vous fait-il envie ?

png-6


Genre : SF Généraliste- 408 pages – B.O. suggérée : Pacific Rimsommeil

C’est oui :

  • Vous aimez les rebondissements et les complots grandiloquents.

C’est non :

  • Vous êtes un très grand amateur de SF ;
  • Vous aimez la vraisemblance.

3 réflexions sur “Le sommeil des géants (#1 Les dossiers Thémis), Sylvain Neuvel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s