BettieBook, Frédéric Ciriez

« Quel obscur désir anime Stéphane Sorge, un critique littéraire respecté, alors qu’il enquête sur une jeune booktubeuse, consacrant ses coups de cœur vidéo à des dystopies grand public? Au gré d’une intrigue hypnotique, le bref thriller de Frédéric Ciriez se fait tour à tour drôle, érotique et assassin. Il incarne avec une cruauté loufoque les enjeux actuels de l’industrie culturelle, ses splendeurs déchues, ses leurres en vogue et ses lueurs insoupçonnées. »


Le monde des blogs

Quand j’ai commencé à bloguer (il y a un an déjà!), il m’a fallu me familiariser avec une multiplicité de termes un peu flou pour qui débute : il y a la PAL, la WISH-LIST ou encore le BOOK-HAUL. Je suivais alors les blogs d’une manière peu assidue.

Puis cet univers m’a happé, et progressivement, ma manière d’appréhender la lecture a changé ; je savais que tel ou tel blogueur avait souvent des goûts similaires aux miens, alors s’il avait aimé X titre, je l’aimerai probablement aussi. Ainsi, petit à petit, mon rythme de lecture a augmenté, du fait de l’importante croissance de mes achats. Et une évidence alors s’impose : les blogs (comme les vidéos, etc …) sont des prescripteurs.

Booktube, les blogs sont des endroits où on évoque tous les genres de littérature. Une variété que pratique peu les prescripteurs classiques. Mais sont-ils pour autant condamnés à disparaître ? Vaste question.

booktubeuse

A la rencontre de BettieBook

BettieBook est une jeune femme d’une vingtaine d’années, qui fait des chroniques vidéos au sujet des dystopies qu’elle lit sur Youtube. Sa petite chaîne marche très bien (elle a tout de même 30 000 abonné.e.s) mais elle n’en vit pas.

Stéphane Sorge est critique littéraire. Principalement pour Le monde des livres, puis pour Paris Première, chaîne sur laquelle il a le droit à une trentaine de secondes mensuelle pour causer bouquins. Signant fièrement ses chroniques S.S. (une allusion de fort bon goût à son côté « sans pitié »), il exerce aussi sous pseudo pour la rubrique livres – qu’il méprise – d’un programme tv.

« Son agenda de la semaine : finir un article de fond sur les talents émergents de la nouvelle scène littéraire française pour le magazine Books, préparer sa chronique mensuelle sur les nègres des hommes politiques pour Paris Première, fournir sous pseudo à Télé 2 semaines un article sur les présentateurs écrivains (…). »

Puis, Le monde des livres va lui commander un article sur les Booktubeuses ; c’est ainsi qu’il va rencontrer Bettie. Ce sont alors deux mondes qui se confrontent. L’ancien d’abord, méprisant, qui ne lit même plus ce qu’il chronique, imbu de lui-même et effrayé à l’idée de ne plus être entendu et de perdre ses privilèges. Puis le nouveau, dynamique, décomplexé, chroniquant à coup de service presse.

Un livre « barré »

La confrontation est violente d’emblée, Stéphane faisant de Bettie le symbole de tout ce qui le menace alors que sa plus grande menace a toujours été lui-même. Si la première partie du roman est assez drôle, très second degré, la deuxième partie va bien plus loin, en nous proposant quelque chose d’un peu fou. Soit une longue scène sexuelle, sorte d’image floue de la relation compliquée entre ces deux mondes dont l’un aimerait bien voir disparaître l’autre, pour un résultat assez pénible à lire – dans le sens où on ne peut pas dire que cela « flatte » par sa joliesse.

BettieBook est un roman assez noir en somme. Si l’auteur use de clichés et de sarcasmesbettiebook (parfois jusqu’à se demander s’il ne tombe pas vraiment dedans), il se dégage surtout une certaine tristesse de l’ensemble, une vision assez négative de la critique passéiste ou de demain, qui nous pousse à réfléchir à la place de l’écrivain au milieu de tout cela.

png-5


En bref, c’est à lire si :

  • Vous voulez réfléchir à la question de la critique grâce à une lecture rapide ;
  • vous aimez le second degré et le sarcasme.

Genre : Littérature FR   –   192 pages

Une réflexion sur “BettieBook, Frédéric Ciriez

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s