Retour à Reims, Didier Eribon

« Après la mort de son père, Didier Eribon retourne à Reims, sa ville natale, et retrouve son milieu d’origine, avec lequel il avait plus ou moins rompu trente ans auparavant. Il décide alors de se plonger dans son passé et de retracer l’histoire de sa famille. Évoquant le monde ouvrier de son enfance, restituant son ascension sociale, il mêle à chaque étape de ce récit intime et bouleversant les éléments d’une réflexion sur les classes, le système scolaire, la fabrication des identités, la sexualité, la politique, le vote, la démocratie…
Réinscrivant ainsi les trajectoires individuelles dans les déterminismes collectifs, Didier Eribon s’interroge sur la multiplicité des formes de la domination et donc de la résistance.
Un grand livre de sociologie et de théorie critique. »


Genre : Mémoires/Sociologie   –   247 pages


Didier Eribon a beaucoup écrit et sur de nombreux sujets, par le biais d’essai traitant de divers penseurs, de l’homosexualité, de la littérature … Pourtant, à la fin des années 2000, lorsque son père meurt et qu’il retourne voir sa mère à Reims – ville où il est né, un constat s’impose à lui : il n’a jamais écrit sur son statut de transfuge de classes. Il vient en effet d’un milieu ouvrier très modeste et est le seul parmi ses frères à avoir poursuivi des études, d’abord au lycée puis dans l’enseignement supérieur.

De là, les interrogations tombent : pourquoi cette mise à l’écart d’un sujet qui est pourtant constitutif de celui qu’il est désormais ? Et quelle est l’influence de cette origine sociale modeste sur tout son travail, sa manière de penser, son engagement politique ?

« Le retour dans le milieu d’où l’on vient- et dont on est sorti, dans tous les sens du terme- est toujours un retour sur soi et un retour à soi, des retrouvailles avec un soi même autant conservé que nié »

Dans ce livre, il choisit de se pencher pleinement sur la question, de se raconter aux autres – lecteurs et amis auxquels il a toujours caché son origine véritable, souvent par honte. Revenant tantôt sur son parcours de manière chronologique, tantôt sur des anecdotes de sa vie mettant en lumière cette double identité, et met un en place un constat que j’ai trouvé assez juste : qu’on parvienne à « s’en extraire » ou non, nos origines sociales nous accompagneront toujours et seront toujours déterminantes dans nos manières d’agir. 

« Je ne connaissais rien des classes préparatoires aux grandes écoles, des hypokhâgnes et des khâgnes, ni des écoles normales supérieures au concours d’entrée desquelles elles donnent accès….Là encore, l’ignorance des hiérarchies scolaires et l’absence de maîtrise des mécanismes de sélection conduisent à opérer des choix les plus contre-productifs, à élire les parcours condamnés, en s’émerveillant d’avoir accès à ce qu’évitent soigneusement ceux qui savent. »

On peut percevoir dans Retour à Reims un ton parfois arrogant, mais pour ma part, cela ne m’a pas gêné car il me semble que l’auteur cherche avant tout à se remettre dans la peau de celui qu’il a été et donc, à faire ressurgir des réflexions et pensées qu’il a pu avoir par le passé. Cela n’a qu’une conséquence : mieux provoquer celui qu’il est à présent. En revanche, cet essai est peut-être un peu plus ardu à aborder qu’un En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis, car moins romanesque et faisant parfois référence à des philosophes et sociologues dont je méconnais franchement le travail. couv17383859

En conclusion … Un essai entre autobiographie et sociologie, à réserver peut-être à celles et ceux qui sont intéressé.e.s par la sujet des transfuges de classes, même s’il reste relativement accessible.

png-4

Une réflexion sur “Retour à Reims, Didier Eribon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s