Elena et les joueuses, Lolita Pille

« Il fait si chaud à Paris l’après-midi du 29 août 2014. Eléna Filleul, ancienne joueuse de tennis, va chercher son fiancé Ismaël Chèvreloup à la gare de Lyon. Plus tôt, Eléna a vu ses amies de lycée. Elles se sont remémoré leur adolescence, le rôle joué par la famille Chèvreloup, et tout particulièrement celui de Catherine, figure emblématique pour ce groupe. Au cours de cette journée qui aurait pu ressembler à toutes les autres, Eléna se confronte aux fantômes et aux dieux de sa jeunesse.

Ce roman ambitieux allie modernité et classicisme pour nous conter une histoire intemporelle dans le Paris du xxie siècle. »


Genre : Contemporain   –   256 pages


Lolita Pille est une autrice que j’aime beaucoup. Ses livres Hell & Bubble-Gum ont été publiés lorsque j’étais au collège, et ils sont passés entre les mains de toutes mes amies, même celles qui lisaient peu. Il y avait quelque chose de très adolescent dans ces livres – peut-être parce qu’elle était jeune elle-même – ce à quoi on l’a bien trop souvent réduite. Comme si déjà, il s’agissait d’un problème.

Si Crépuscule ville était sorti à la même époque, je pense que la déception – parce que incompréhension – aurait été forte, mais je l’ai lu lycéenne, à sa sortie donc et c’était un livre assez inhabituel, très désabusé. Une belle lecture. Alors, ce retour avec Elena et les joueuses, je l’attendais. Et je ne suis pas déçue !

« Je préfère pleurer par les rues, dans les bras de murs, que trahir une fragilité devant quelqu’un qui sait mon nom. J’ai honte de renfermer, comme du verre, ces fêlures mal visibles à la lumière, qui sont comme le journal des coups reçus, et qui finissent par exploser au moindre bruit. « 

Nous allons passer, durant un peu plus de 250 pages, une journée avec Elena Filleul – plus précisément le 29 août 2014, à Paris. Ancienne future gloire du tennis, n’ayant jamais travaillée, Elena a désormais trente-et-un an et vivote à Paris, épaulée par ses protecteurs de toujours, la famille Chèvreloup ; car le père d’Elena a tout perdu suite à une fraude et est parti en prison, laissant une femme et une fille habituée à vivre dans l’opulence sans ce à quoi elles étaient habituées : l’argent.

Ce jour-là donc, entre une visite à ses amies puis l’attente de son petit-ami – un Chèvreloup – en Gare de Lyon, rien ne semble vraiment changer dans la vie d’Elena. Pourtant, cette journée sera capitale car Elena, au détour de conversations et de situations, va voir se nouer et se dénouer des évènements dont elle ne semble/veut pas vraiment avoir conscience.

« Tout le monde à du talent, c’est la chose au monde la mieux partagée. Mais l’opération par laquelle on transforme un talent moyen en puissance véritable, c’est le secret, du monde, le mieux gardé. »

Elena et les joueuses est un livre très très spécial. À mon sens, il va clairement rebuter plus d’un lecteur, particulièrement celui qui cherchera une resucée de Hell ou de Bubble-Gum. Et pourtant, les trois titres ont plus de points communs que ce que le premier abord laisse croire.

Ma lecture a été assez compliquée au départ : j’avais vraiment du mal à me plonger dedans, à comprendre où Lolita Pille voulait m’emmener (tout en étant ébahie devant sa  manière d’écrire) … Puis, des éléments se sont progressivement mis en place, et en fait, un constat s’est imposé : elle n’a jamais aussi bien parler de vide, de vacuité, de faux-semblants, de superficialité qu’ici. L’abondance de dialogues très écrits m’a fait penser à du théâtre, et c’est en effet à une véritable tragédie qu’on assiste – même si la fin m’a laissé, (in)justement, sur ma faim.couv72969836

[J’ai lu dans une chronique – impossible de retrouver le lien dans mon historique – qu’il y avait peut-être un parallèle à faire avec la propre carrière de Lolita Pille. Je n’y ai pas vraiment pensé lors de ma lecture, mais c’est un point de vue qui se défend.]

En conclusion … Un retour gagnant. Elena et les joueuses est excellent !

png-3

Une réflexion sur “Elena et les joueuses, Lolita Pille

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s