#14 – Bilan du mois de Septembre 2019

Nombre de livres lus : 11

Moyenne de la période : 2,4/4

Pages lues : 4.585

Un coup de cœur : non.

Une déception : oui ! Le tome 1 de la série bit-lit Nora Jacobs et les nouvelles aventures de l’inspecteur Harry Hole dans Le couteau, déception à laquelle je m’attendais d’ailleurs.


Deux excellentes lectures …

  • Des hommes justes d’Ivan Jablonka : Lu dans le cadre du prix ELLE des lectrices 2020 auquel je participe, cet essai – que je ne chroniquerai pas faute de temps, m’a beaucoup notamment grâce à son volet historique étoffé. Réfléchir sur la masculinité me paraît très important, et Ivan Jablonka le fait avec sincérité et intelligence.
  • Elena et les joueuses de Lolita Pille : J’étais un peu sceptique en le commençant, et pourtant, quelle lecture ! J’ai adoré. La plume de l’autrice a énormément gagné en terme de maturité, tout en gardant cette touche assez unique.

 

Un livre particulièrement marquant

  • Un mariage américain de Tayari Jones : Lu également dans le cadre du Prix ELLE des Lectrices, ce roman qui ne m’a pas vraiment plus dans sa forme m’a en revanche impressionné dans son fond. L’autrice y aborde le racisme et notamment les erreurs judiciaires qu’il entraîne par le biais d’un couple Noir qui avant d’en être victime, n’y avait jamais vraiment réfléchi et le voyait comme un fait existant, mais lointain vis-à-vis de leur quotidien.

 

Deux énormes déceptions

  • Démasquée de Jackie May, tome 1 de la série Nora Jacobs : Un roman bit-lit que je n’ai pas du tout aimé, particulièrement lorsqu’il tente de faire des agressions sexuelles subies par l’héroïne un élément d’intrigue car tout cela n’émanerait que d’un pouvoir particulier qu’elle possèderait. Comme je le dis dans ma chronique, je lirai pourtant le tome 2 juste pour satisfaire ma curiosité : comment Diable les auteurs vont-ils se sortir de cette intrigue casse-gueule ?
  • Le couteau de Jo Nesbo, nouveau tome des enquêtes de l’inspecteur Harry Hole  : Toujours dans le cadre du prix ELLE des lectrices. J’avais lu il y a longtemps, sur les conseils de ma chère Môman (♥) Le bonhomme de Neige, issu de la même saga, que j’avais bien aimé. Mais là … C’était long, lourd, avec une intrigue vieille comme le roman policier : le flic accusé à tort. Jo Nesbo a souffert de la comparaison avec Jean-François Parot, qui dans L’affaire Nicolas Le FLoch, nous propose le même élément d’intrigue avec un brio qui m’étonne d’ailleurs chaque fois.

 

Les personnages du mois:

  • Rhysand (Un palais de colères et de brumes #2, de Sarah J. Maas) : Celles & ceux qui l’ont lu comprendront (pour la majorité). Quel personnage, à la fois implacable et pourtant doucereux comme un bon miel de fleurs. Je l’avoue : si cette saga n’a pas inventé la poudre et que Sarah J. Maas ne s’est toujours pas penchée sur la définition du mot « subtilité », le personnage de Rhysand la rend tout de même vraiment très sympa.
  • Nicolas le Floch  (L’affaire Nicolas le Floch, de Jean-François Parot) : Cela me paraissait intéressant de le nommer ce mois-ci. Son évolution, sous la merveilleuse plume de Jean-François Parot, est passionnante et chaque tome m’entraîne dans cette France du XVIIIème siècle, où les vents de la Révolution commencent à gronder tout doucement.

 

L’univers du mois :

  • La France médiévale de Charles VI (Le roi Fol, de Laurent Decaux – La chronique arrive !) : J’avais loué lors de ma lecture du Seigneur de Charny du même auteur sa folle capacité à nous immerger dans un Moyen-Âge qui prend vis sous nos yeux. Il réitère ici l’exploit.

 

Une scène, une phrase

  • Elena et les joueuses de Lolita Pille, et les conversations pas toujours bienveillantes entre l’héroïne et ses « amies » : 

« Tu me fais penser à ces moustiques et ces sangsues qui sécrètent un anesthésique dans leur salive, sauf que tu te mords toi-même… Tu mords ta conscience, Eléna. Reconnais-le. Au moment où tu t’apprêtes à tricher tu diffuses dans ton cerveau un narcotique qui endort ta conscience pendant que ta volonté accomplit ses tricheries. Elle ne peut pas s’en empêcher. Mais toi, tu n’es pas au courant que tu as triché. Tu étais ailleurs ! Tu n’as rien fait ! D’où cette douleur dans ta voix, la grosse douleur de l’injustice… Car tu es de bonne foi… En ton âme et conscience, tu n’as pas, tu n’as jamais triché! »


 

8 réflexions sur “#14 – Bilan du mois de Septembre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s