L’arrangement, Sarah Dunn

« Le mariage de Lucy et Owen est en danger. Après quelques années de vie commune, les doutes et les tensions s’accumulent. Chacun a besoin de respirer. Aussi, même si cela n’est guère dans leurs mœurs, ils décident de prendre modèle sur un couple de leurs amis sexuellement libérés et de vivre pendant six mois des expériences chacun de son côté. Les règles sont simples : on ne couche pas avec des connaissances communes, on ne tombe pas amoureux, on n’en parle pas, on n’espionne pas et on ne change rien à la vie quotidienne. En théorie, tout cela a l’air formidable. En théorie, seulement…

Comment revitaliser le mariage traditionnel ? aller au-delà des frustrations inévitables du couple ? Jusqu’où reste-t-on fidèle à soi-même si on se refuse à être infidèle à l’autre ? Scénariste de séries télé cultes, de Murphy Brown à American Housewife, en passant par Spin City, Sarah Dunn répond à ces questions avec un solide sens de la provocation et un humour décoiffant. »


Genre : Contemporain   –   400 pages


Lucy et Owen ont une trentaine d’années, et bien qu’heureux en ménage en apparence, la frustration et les non-dits se sont depuis longtemps installés malgré un amour toujours présent. Aussi, quand ils apprennent qu’un des couples de leur entourage a entrepris de vivre une relation ouverte – chacun peut aller voir ailleurs – ils décident, après une courte réflexion et une discussion animée avec leurs amis, de faire de même. Bien que simple sur le papier, leur arrangement se révèlera forcément plus compliqué que ce à quoi ils s’attendaient tous les deux.

« Il existait parmi les femmes mariées de Beekman un consensus général selon lequel les maris n’étaient bons à rien. Non qu’aucune de ces dames souhaite se retrouver sans mari – pas tout à fait, pas encore, sans doute jamais -, mais lorsque au moins deux d’entre elles se trouvaient autour d’une bouteille de vin, un flot de doléances se mettait à couler, d’abord en un mince filet, puis en véritable déluge. »

L’arrangement est une lecture à laquelle je n’ai pas du tout accroché. En cause, un ton à à la Desperate Housewives, entre mères de famille désespérées dans leurs petites vies trop propres, nostalgiques d’une vie professionnelle et active satisfaisante qu’elles avaient auparavant à New-York & autres personnages secondaires un poil clichés.

« Accepter que nous ayons chacun notre domaine privé.
Nos ordinateurs, nos téléphones portables, nos relevés de carte bancaire. Si on ne
fouine pas, pas besoin de cacher des choses ni de mentir. »

Dommage, car ce roman aborde aussi des sujets peu vus. Je pense par exemple à l’autisme du fils du couple de héros principaux ; les quelques paragraphes où l’on suit leur vie quotidienne à tous les trois nous permettent de mieux comprendre leurs frustrations personnelles et le roman aurait à mon sens gagné en se concentrant là-dessus plutôt que sur un aspect « sitcom » privilégiant le bon mot et les situations cocasses … Ce qui le rend peu différent de ce qui se fait dans le même genre et finalement assez lassant.

En conclusion … Une lecture que je n’ai pas trop appréciée.

Partenariat NetGalleyFrance & Le Cherche-Midi.

png-6

 

Une réflexion sur “L’arrangement, Sarah Dunn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s