The ancient magus bride #1 & #2, Koré Yamazaki

Genre : Fantasy

175 & 192 pages

« Chisé Hatori a 15 ans. Elle n’a ni famille, ni talent particulier, ni aucun espoir dans la vie. Un jour, elle est vendue à un sorcier, un non-humain dont l’existence remonte à la nuit des temps… Il la prend sous son aile pour faire d’elle sa disciple et lui annonce qu’à terme, elle deviendra son épouse. Alors, les aiguilles qui semblaient à tout jamais figées dans son cœur se mettent à tourner de nouveau, petit à petit… »


Genre : Fantasy   –   175 & 192 pages


#1

Ce premier opus nous fait de grandes promesses dès son départ qui ne peuvent que capter notre attention. De nos jours, du moins dans un monde peu différent du nôtre, la jeune Chisé est une orpheline de quinze ans dont personne ne semble vouloir s’occuper. La voici mise en vente lors d’enchères, où elle sera achetée pour une somme faramineuse par un mystérieux sorcier du nom d’Elias, dont la tête ressemble à un crâne de chien. 

Ce dernier vit en Angleterre, et il lui révèle bien vite que s’il s’est intéressé à elle, c’est parce qu’elle est spéciale : elle peut voir les fées, et est un formidable catalyseur de mana – autrement dit de magie. Un détail de plus, peut-être ? Il envisage, à terme, d’en faire son épouse. the-ancient-magus-bride-1-planches

Ainsi, ce premier tome s’attache à nous faire découvrir les premiers pas de Chisé dans son nouvel univers. Elle qui n’était attachée à rien ni personne se retrouve soudainement choyée. Nous voyons se tisser entre Elias et elle une relation étrange. Si la jeune fille fait preuve d’un trop plein d’immédiateté – ce qui est logique, puisqu’il est le seul à s’intéresser à elle, nous sentons en revanche Elias très vite perdu face à ses propres sentiments. C’est l’aspect vraiment réussi de ce tome 1, d’autant plus que le personnage d’Elias est nimbé d’un mystère très bien construit, qui transparaît jusque dans ses expressions physiques.

En revanche, le rythme et le déroulé de l’histoire m’ont bien moins séduits. Si la mangaka frappe fort avec un début entraînant, le reste traîne en longueur et manque de liant. Nous sommes dans un tome introductif certes, mais dans le mauvais sens du terme : tout est trop survolé pour qu’on puisse faire la distinction entre faits brefs et réelles pistes pour la suite de l’intrigue.  

En conclusion … Une entrée en matière qui démarre sur les chapeaux de roues mais qui souffre ensuite d’un manque de rythme criant. Néanmoins, l’histoire possède un fort potentiel qui donne tout de même envie de se pencher sur la suite.

png-5


#2

Le deuxième tome commence là où le premier s’est achevé. Elias finit par sauver Chisé, et l’entraîne loin de ce qui semble être des ennemis potentiels. Les voici partis vers l’accomplissement d’une nouvelle tâche ; ainsi, Chisé va revoir la tragique histoire de Mathew, un jeune homme désormais mort dont la jeune épouse souffrait d’un mal incurable. Cette dernière, ainsi que d’autres âmes, sont bloquées entre le monde des vivants et l’au-delà. 

c4370d6d09418cb1731908469eb6b388

Koré Yamazaki nous offre avec ce petit arc une histoire touchante, à la fois très dure et pleine d’une certaine poésie. Globalement, alors que le tome 1 se perdait dans trop d’intrigues, elle parvient ici à se recentrer sur un bel onirisme qui imprègne chaque page, et trouve ainsi le rythme de croisière de cette histoire. 


Tout cela est très bénéfique pour la perception de nos personnages : Chisé est touchante, à la fois très mature et pourtant encore débutante. Elias, son étrange crâne et ses yeux caverneux font passer mille émotions. Il émane du sorcier une sorte de tendresse qui ne demande qu’à jaillir, et on se pose forcément des questions sur son histoire et ses réelles motivations, car il reste tout de même bien mystérieux. La fin offre un retournement de situation assez attendu, qui complexifie un peu plus les rapports de force entre nos différents protagonistes … Et nous donne, invariablement, envie de lire la suite !

En conclusion … Un second tome bien plus abouti, où la mangaka trouve le rythme de croisière d’une histoire qui s’annonce somme toute charmante.
png-4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s