Mers brumeuses (Récits du Demi-Loup #3), Chloé Chevalier

couv30378030Genre : Fantasy

368 pages 🇫🇷


« Crassu est un adolescent sourd. De Véridienne à Mercan, des côtes des Mers brumeuses aux Eponas en passant par la citadelle de Nül-Noch, le jeune homme découvre les intrigues de la cour. Dans l’Empire, Adelmor est parvenu à retourner la situation en sa faveur. »


 

png-3

Les + : Tortueux à souhait ; Le format journaux/lettres toujours convaincant ; Crassu ❤️

Les – : RAS.

Avis précédent :

Récits du Demi-Loup, tome 1 : Véridienne


Il me fallait absolument me mettre à jour concernant Les récits du Demi-Loup, alors que le tome 4 va sortir de manière imminente (sûrement courant mai ?). J’ai avancé cette saga un peu piane-piane, à hauteur d’un tome par an depuis 2018 – un bel instinct, car ainsi, l’attente jusqu’au tome 4 sera courte ! Cinq narrateurs sont à l’honneur dans ce tome – reconnaissable à leurs blasons (qui ne figurent pas dans la version ePUB, attention !) en début de chapitres.

Nous en connaissons quatre : les suivantes Nersès et Lufthilde, le prince déchu Aldemor et la suivante déchue Cathelle. Rien de nouveau sous le soleil, si ce n’est une marche inexorable du temps les concernant : quelques années ont passé. À Véridienne, Nersès a eu d’autres enfants qu’elle tente tant bien que mal d’élever tout en servant la butée princesse Malvane. Aux Éponas, Lufthilde a pour amant un Chat – une faction dont elle s’est énormément rapprochée – et gouverne presque – on peut le dire – en lieu et place de la Reine Calvina avec l’aide du mari de celle-ci, le Chat Édelin. Aldemor poursuit ses pérégrinations dans l’Empire : il y a retrouvé son amour de jeunesse, qui se trouve être devenue l’impératrice après la disparition de son défunt mari, et tente à ses côtés d’avancer ses pions au mieux. Pour lui ? Pour les autres ? Lui-même semble l’ignorer. Et enfin, Cathelle tient son rôle de perturbatrice auprès des comtes alliés d’Aldemor, bien que ce dernier soit parti depuis longtemps.

Un cinquième personnage, jusqu’alors vaguement secondaire, prend donc également la parole : il s’agit de Crassu, le jeune garçon que Nersès a adopté. Sourd de naissance, il n’en a pas moins réussi à apprendre à parler – bien que peu le comprennent – et surtout à lire sur les lèvres. Cependant, il se sent à l’étroit à Véridienne où il est sans cesse ramené à son handicap et moqué ; laissez-moi vous dire qu’il verra du pays dans ce tome, et se trouvera sans trop le vouloir au centre de nombreuses intrigues.

« Trinquons aux reines du Demi-Loup et à leurs Suivantes, qui ignorent qu’aux yeux de la moitié du monde, elles et leurs royaumes n’existent déjà plus ! »

Si le deuxième tome était celui de la haine et de la vengeance, ce troisième opus tranche net : ici, tout n’est que désillusion et découragement. Un à un, les beaux plans forgés par chacun et chacune semblent prendre l’eau. Les confiances s’effritent, les drames s’enveniment et les questions se font obsédantes, tandis que la mort de l’eau sévit toujours.

Chloé Chevalier fait de chaque personnage la caricature de lui-même – sans que cela ne soit péjoratif, bien au contraire. Ils s’enfoncent toutes et tous dans leurs petits travers, donnant ainsi à l’histoire une tonalité particulièrement sombre et dénuée d’espoir. En fermant le livre, je me suis dit : comment les choses pourraient-elles donc aller mieux ? Tout le monde sans exception fait preuve de duplicité ; ainsi, même les personnages les plus « exemplaires » que sont Nersès et Lufthilde se vautrent dans les erreurs et les non-dits, ne faisant qu’accélérer la déchéance d’un royaume déjà condamné.

Les précédents tomes laissaient peu de place au doute, mais je trouve qu’ici, Chloé Chevalier a encore plus creusé cette veine de la fantasy politique. Cela est fait avec une habileté qui m’a sidérée tout au long de ma lecture. Les personnages, principaux comme secondaires, sont fouillés, étoffés – même s’ils n’apparaissent que quelques pages. Il y a aussi beaucoup plus d’émotions que dans le tome précédent, où nos personnages agissaient très froidement. L’humanité qui émane d’eux ici, leurs fragilités, ajoutent à l’histoire une dimension dramatique palpitante et cruelle.

« Clémente nous soit la pluie, à nous qui tentons de freiner la tempête. »

Et puis, il y a Crassu. La très bonne idée de ce troisième tome ? C’est lui, qui amène un aspect initiatique à l’ensemble. J’ai dévoré les chapitres le concernant. Avec ce personnage, l’autrice intègre dans son récit une fantasy au ton davantage classique – mais pas moins efficace, car Crassu nous permet de prendre du recul face aux divers évènements grâce à son point de vue neutre. C’est un adolescent intelligent, qui manque donc parfois de maturité et fait preuve d’une naïveté désarmante face à certains faits, quand face à d’autres il semble avoir tout compris. On ne peut pas dire qu’il connaisse une belle évolution car jusqu’à la fin, il se montrera immature. Pour autant, c’est un personnage qui j’en suis certaine aura son importance dans la suite de l’histoire – n’oublions pas qu’il est troisième dans l’ordre de succession au trône de Véridienne !

Collage_Fotor

En conclusion … Un troisième tome largement à la hauteur des deux précédents, si ce n’est même supérieur en qualité. On y retrouve pleinement exploité tout le potentiel des deux tomes précédents, ainsi que de nouveaux éléments qui redistribuent les cartes habilement, laissant augurer du meilleur – en terme de plaisir de lecture, cela va sans dire … – pour la suite.

11 réflexions sur “Mers brumeuses (Récits du Demi-Loup #3), Chloé Chevalier

  1. Acr0 dit :

    Je trouve que c’est un très bon rythme de lire un tome par an 🙂 C’est un délai un peu plus court que le rythme de parution. Tout comme toi, j’ai aimé avoir accès au point de vue de Crassu, cela ajoute une belle voix à ce roman chorale. Je viens de relire les trois premiers tomes et je suis aussi convaincue que lors de ma découverte. J’ai hâte de lire l’ultime tome !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s