#21 – Bilan du mois d’Avril 2020

Nombre de livres lus : 10 📚

Moyenne de la période : 2,7/4

Pages lues : 3.196

Un coup de cœur : Non, mais une très bonne lecture : le tome 3 des Récits du Demi-Loup, de Chloé Chevalier. ♥️

Une déception : Je n’avais pas d’attente particulière concernant ce titre, mais le tome 1 d’Eldrid, de Camille Endell, ne m’a pas plu. 

Ce mois d’avril, à l’image du mois de mars, a été particulier. Confinée chez moi comme beaucoup d’autres français.es, mes statistiques de lecture ne s’envolent pas pour autant ! Déjà, il y a le télétravail : c’est fou comme on a tendance à vouloir en faire plus. Combien de fois me suis-je dis : allez, je fais ce truc et j’arrête ? Au bout de quelques jours, il m’a fallu cadrer un peu tout ça pour éviter l’excès de zèle et accepter de m’organiser un peu – ce qui n’est pas une mince affaire me concernant. Et comme je ne prends pour l’instant plus les transports, mon temps de lecture privilégié disparaît. Néanmoins, ça a été un mois plutôt satisfaisant, avec de belles découvertes. Il s’agissait également de mon dernier mois en tant que jurée du prix des lectrices ELLE : une expérience sur laquelle je reviens dans cet article. Désormais, j’attends le nom des vainqueurs de pied ferme ! 🏆


Deux bonnes lectures …

  • Une vie entre les pages, de Cristina Caboni : Ce livre, à mi-chemin entre le roman historique et la romance m’a fait passer un excellent moment. Le plot est assez classique, à savoir suivre deux femmes sur deux temporalités différentes ; cependant, c’était ici très bien fait, avec un bel équilibre et un joli lien entre les deux parties. Une lecture dolce vita 🇮🇹 que je conseille  ! >>Lien vers la chronique<<
  • Mers brumeuses (#3 Récits du Demi-Loup), de Chloé Chevalier : Cette série de « fantasy sans magie » comme la qualifie son autrice devient réellement énorme. Toujours très politique, jouant à merveille sur les frustrations et contrariétés de l’enfance de deux souveraines désormais adultes, les Récits du Demi-Loup sont une petite pépite à lire sans modération.   >>Lien vers la chronique<<

 

Un livre marquant

couv75939874.png

  • Le courage des autres, de Hugo Boris : Lu dans le cadre du Prix des Lectrices ELLE. Ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai été touchée par ce court récit mêlant anecdotes sur les transports en commun et réflexion sur notre propre passivité.

 

Une lecture qui ne m’a pas plu

couv16993374

  • Eldrid (#1), de Camille Endell :Aïe aïe aïe, alors celui-ci a été une vraie déception. Je savais qu’il s’agissait d’une sorte de romance historique mêlant vikings et vengeance, mais le cadre m’a semblé très pauvre, les personnages étranges et les situations rocambolesques. Je pense sincèrement m’être méprise dans mes attentes, en pensant lire un certain type de roman et en en découvrant un tout autre. Je ne poursuivrais donc pas cette saga. >>Lien vers la chronique<< 

 

Les personnages du mois:

  • Erell (Criminels de guerre, P.-J. Hérault) : Déjà en premier lieu, ça a été un immense plaisir de renouer avec cet auteur que j’aime beaucoup, qui fait cette SF très détaillée, où rien n’est laissé au hasard. L’histoire d’Erell, ce vétéran de guerre qui se retrouve au cœur d’accusations de crimes de guerre par des politiciens qui sont ceux qui ont donner les ordres des dits-actes condamnés m’a beaucoup plu, en faisant la part belle à l’émotion et à la désillusion.
  • Crassu ♥︎ (Mers brumeuses (#3 Récits du Demi-Loup), Chloé Chevalier) : J’étais sceptique au départ. Était-ce une bonne ou une mauvaise idée d’ajouter un narrateur dans ce tome 3, alors que le lecteur a fait ses petites habitudes auprès de personnages qu’il connaît par coeur ? Scoop : c’est une réussite. Crassu – adolescent souffrant de sa surdité, fils adoptif de la suivante Nersès, est attachant, intéressant et rafraîchissant. >>Lien vers la chronique<< 
  • Archer Hale (Archer’s voice, Mia Sheridan) : Cette romance a atteint le but que je lui avais fixé : me détendre. Mais elle m’a aussi agréablement surprise en parlant du handicap de son héros Archer – devenu muet suite à un accident lorsqu’il était enfant – avec bienveillance et habileté.  >>Lien vers la chronique<< 

 

L’univers du mois :

  • L’Empire et ses contrées (Récits du Demi-Loup #3 de Chloé Chevalier) : Voyager à travers l’immense Empire est quelque chose. La variété de ses peuples, de ses histoires, de ses paysages contribuent largement à la réussite du livre en lui donnant une vraie profondeur. >>Lien vers la chronique<< 
  • L’Amérique « profonde » 🇺🇸 de Charlaine Harris (Les mystères de Harper Connelly #3 & #4 de Charlaine Harris) : Je le dis tout le temps, mais je trouve que Charlaine Harris n’a pas son pareil pour raconter le quotidien et les petites manies des gens « normaux ». La courte saga des Mystères d’Harper Connelly en est encore la preuve. >>Lien vers la chronique #3<< ; >>Lien vers la chronique #4<< 

 

Une scène, une phrase

couv44444004

  • Une vie entre les pages de Cristina Caboni compte de nombreux amoureux de l’objet livre parmi ses personnages. Et ils en parlent bien. >>Lien vers la chronique<< : 

« Comprenez-moi bien, vous ne trouverez pas les solutions que vous cherchez dans ce livre si elles ne sont pas déjà en vous. Les livres ont beau être formidables, et parfois capables de vous apportez des solutions, ma chère amie, ils ne sont jamais que des étincelles. Et pour que le feu prenne, il faut du bois, si vous voyez ce que je veux dire. » 

6 réflexions sur “#21 – Bilan du mois d’Avril 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s