#22 – Bilan du mois de Mai 2020

Nombre de livres lus : 5 📚

Moyenne de la période : 3/4

Pages lues : 1.952

Un coup de cƓur : Une saga qui se termine en beautĂ© : Les RĂ©cits du Demi-Loup de ChloĂ© Chevalier, et plus particuliĂšrement le tome 4 ClĂ©mente nous soit la pluie. ♄

Une dĂ©ception : L’abandon de la sĂ©rie Nora Jacobs de Jackie May, dont la lecture du troisiĂšme tome DĂ©chirĂ©e ne m’aura pas convaincu de lire la suite. 

Le mois de mai prĂ©sente un bien maigre bilan mais une excellente moyenne de 3/4, donc des lectures (sauf une) excellentes, parfaites en ce mois passĂ© en tĂ©lĂ©travail. Un mois d’ailleurs plutĂŽt Ă  classer sous le signe des littĂ©ratures de genre. Le prix ELLE des lectrices 🏆 s’Ă©tant terminĂ© le mois dernier, je pense qu’il m’Ă©tait nĂ©cessaire de faire une pause dans le rythme de lecture intensif que cette annĂ©e a reprĂ©sentĂ©, avec trois lectures obligatoires chaque mois minimum. D’ailleurs, nous avons reçu en tant que jurĂ©es les rĂ©sultats il y a quelques jours, et je peux vous dire que je suis plutĂŽt ravie ! Ils devraient ĂȘtre publiĂ©s aux alentours du 17 juin si ma mĂ©moire est bonne. Contrairement aux autres annĂ©es cependant, il n’y aura pas de remise de prix mais je n’exclue pas d’ici quelques annĂ©es de me rĂ©inscrire !

[Au sujet du tĂ©lĂ©travail, il est vrai que j’ai globalement Ă©tĂ© assez absente des blogs et rĂ©seaux que j’ai l’habitude de suivre. Je dois avouer que passer mes heures de travail sur mon ordi perso m’a un peu brouillĂ©, dans le sens oĂč toute activitĂ© exercĂ©e dessus me semblait trop professionnelle. Et comme il n’a jamais Ă©tĂ© question de se forcer Ă  bloguer et tout ce qui va avec … Mais je reviens dĂ©sormais ! đŸ’»Â ]


Deux excellentes lectures …

  • Le poids du cƓur (#2 Bruna Husky), de Rosa Montero : J’avais adorĂ© le premier tome des aventures de la rĂ©plicante Bruna Husky Des larmes sous la pluie. Rosa Montero m’a Ă  nouveau emmenĂ©e au sein de ce Madrid đŸ‡Ș🇾 futuriste, dans un univers noir Ă  souhait encore une fois parfaitement exploitĂ© avec en prime un discours engagĂ©.     >>Lien vers la chronique<<
  • ClĂ©mente nous soit la pluie (#3 RĂ©cits du Demi-Loup), de ChloĂ© Chevalier : Dernier tome, et quel tome ! Rondement menĂ© de bout en bout. L’autrice a surtout le mĂ©rite de ne pas choisir la facilitĂ©, en opĂ©rant une rupture surprenante au milieu du rĂ©cit. Bref, si vous n’avez pas encore lu cette saga (française !), foncez (c’est presque un ordre) : on a jamais aussi bien parlĂ© de l’Ă©goĂŻsme du pouvoir.   >>Lien vers la chronique<<

 

Une lecture marquante

couv15289186

  • Dans la forĂȘt, de Jean Hegland : Une lecture particuliĂšre pour plusieurs raisons. DĂ©jĂ , en premier lieu, je l’ai aimĂ©e. Ensuite, la pĂ©riode du confinement a donnĂ© une saveur trĂšs particuliĂšre Ă  cette histoire post-apocalyptique qui se dĂ©roule en vase-clos. Et enfin, elle a Ă©tĂ© faite via le book club mensuel LivrAddict. Ainsi, dĂ©couvrir les impressions et les interprĂ©tations de chacun enrichit vĂ©ritablement une rĂ©flexion pas toujours Ă©vidente, surtout quand il s’agit de texte comme celui-ci.

 

Une déception attendue

couv6158256

  • DĂ©chirĂ©e (#3 Nora Jacobs), de Jackie May : AprĂšs un tome 1 presque catastrophique et un tome 2 un petit peu mieux, ce troisiĂšme tome m’a enfin permis de prendre une dĂ©cision : j’arrĂȘte les frais. Cet opus, s’il apporte des explications attendues et une piste originale (miser sur une crĂ©ature mythologique), est aussi la triste occasion de voir que les auteurs (il s’agit d’un couple) n’arrivent pas Ă  mener leur intrigue correctement et de maniĂšre fluide. Alors oui, ça se lit vite, mais cela ne m’a pas empĂȘchĂ© de ressentir un ennui profond. >>Lien vers la chronique<< 

 

Les personnages du mois:

  • Balbine (Les demoiselles de Beaune, Karine Lebert) : Pas une lecture coup de cƓur, mais une belle histoire de femmes qui se tisse autour d’un Ă©lĂ©ment important de notre patrimoine historique : les hospices de Beaune. J’avais tout de mĂȘme envie de mettre en valeur Balbine, cette femme qui dans un royaume de France moyenĂągeux va batailler avec le destin et la violence de la sociĂ©tĂ© pour essayer de vivre sa vie comme elle l’entend. Ce qui est apprĂ©ciable et peu courant, c’est cette possibilitĂ© de la suivre de petite fille jusque vieille femme – car je n’ai pas rencontrĂ© beaucoup de femmes d’Ăąge « mĂ»r » lors de mes lectures. >>Lien vers la chronique<< 
  • Lufthilde ♄ (Mers brumeuses (#3 RĂ©cits du Demi-Loup), ChloĂ© Chevalier) : Je louais NersĂšs et Crassu dans mon prĂ©cĂ©dent bilan mensuel, mais les cartes sont … comment dire, rebattues. Je crois finalement que j’Ă©tais passĂ©e Ă  cĂŽtĂ© de l’attachante Lufthilde, de sa droiture trop souvent prise pour de la raideur. Un personnage de femme guerriĂšre pas caricatural, c’est oui ! >>Lien vers la chronique<< 

 

L’univers du mois :

  • Le Demi-Loup (RĂ©cits du Demi-Loup #4 de ChloĂ© Chevalier) : On ne s’est je crois jamais aussi bien rendu compte que dans ce tome de l’impossibilitĂ© de gouverner le Demi-Loup sur la durĂ©e. Deux capitales qui polarisent les richesses, des provinces laissĂ©es Ă  l’abandon et des centaines de kilomĂštres de dĂ©sert humain : comment alors ne pas aller droit vers l’Ă©chec ? Plus que jamais, ChloĂ© Chevalier nous montre qu’elle maĂźtrise tous les Ă©lĂ©ments de son rĂ©cit, et c’est agrĂ©able de lire une fantasy de cette qualitĂ©-lĂ .   >>Lien vers la chronique<< 
  • La maison de Nell et d’Eva et ses environs (Dans la forĂȘt de Jean Hegland) : Difficile de dĂ©crire l’univers dans lequel Ă©voluent les deux sƓurs Eva et Nell, protagonistes principales de ce roman unique. Ni la maison isolĂ©e en pleine forĂȘt de pin californienne, ni la forĂȘt elle-mĂȘme ne sont si importantes que ça dans ce livre. Et pourtant, il y a dans ce roman une atmosphĂšre vĂ©ritablement unique, qui ne brosse pas le lecteur dans le sens du poil mais qui pousse pourtant Ă  y rester.   >>Lien vers la chronique<< 

 

Une scĂšne, une phrase

 

  • Il y a deux moments dans Dans la forĂȘt de Jean Hegland qui m’ont Ă©normĂ©ment touchĂ©s, avec larmes aux yeux et tout le tralala. Un de ces moments, c’est lorsque la mĂšre de famille, en phase terminale d’un cancer, entreprend de planter tout autour de sa maison des centaines de tulipes, comme pour se prĂ©parer sa propre tombe. Elle propose Ă  ses filles de l’aider, mais ces derniĂšres fuient la « confrontation », trop effrayĂ©es Ă  l’idĂ©e de faire face Ă  sa mort inĂ©luctable (Dieu que c’est gai). D’ailleurs, je voudrais souligner la qualitĂ© de la traduction du roman, qui est juste parfaite. >>Lien vers la chronique<< : 

« Mais tout ce que je savais alors, c’était que je ne voulais pas sortir de la maison. Il faisait trop froid dehors, et j’étais bien prĂšs du feu, faisant ce que je savais faire. Je ne voulais pas courir le risque de croiser son regard, de devoir entendre ces mots – cancer et mourante – dans la bouche de ma mĂšre qui avait un cancer, qui Ă©tait peut-ĂȘtre mourante.
Je crois qu’inconsciemment j’avais peur que si elle me demandait ce que je ressentais, mon chagrin et ma rage dĂ©chaĂźnĂ©s nous tuent tous. Dans un coin de moi-mĂȘme que je rejetais, je pleurais dĂ©jĂ  et je hurlais et je la suppliais de ne pas me laisser, de ne pas partir. Si je me mettais Ă  pleurer pour de bon, seul son rĂ©confort pouvait me faire arrĂȘter, et si elle mourait avant d’avoir fini de me rĂ©conforter, j’en serais rĂ©duite Ă  pleurer pour toujours. Et puis, j’avais lu quelque part que l’attitude des patients atteints d’un cancer pouvait ĂȘtre Ă  l’origine de leur maladie ou les en guĂ©rir, et je pense que j’avais peur que si nous admettions qu’elle pĂ»t mourir, ce simple aveu la tuerait. »

7 réflexions sur “#22 – Bilan du mois de Mai 2020

    • Les Mots de Mahault dit :

      C’est purement matĂ©riel pour le coup, mais j’aime beaucoup le format de leurs publications avec ces livres presque carrĂ©s.
      Je t’encourage Ă  te pencher sur cette saga, ça a Ă©tĂ© une de mes meilleures lectures fantasy de ces derniĂšres annĂ©es.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s