Spirou : L’espoir malgré tout 2/4, Émile Bravo

couv67830206Genre : Historique

92 pages


« Automne 1940. Spirou arrive à convaincre Fantasio de ne pas prendre le train pour partir travailler en Allemagne. Mais les temps sont durs et Spirou est menacé d’expulsion par le prêtre qui lui loue une chambrette. C’est alors qu’il a une brillante idée : avec Fantasio, il va monter un théâtre de marionnettes itinérant pour donner un peu de joie aux enfants qui n’ont rien d’autre à faire que de subir (ou jouer à) la guerre. Félix et Felka, le couple de peintres juifs allemands exilés à Bruxelles, les aident à réaliser les décors, et Fantasio, esprit débordant de créativité, écrit des contes pleins de violence et de gueuletons. Le spectacle plaît beaucoup à M. Henri, un mécène, qui les engage pour qu’ils aillent jouer un peu partout en Belgique. Et c’est ainsi que Spirou et Fantasio partent à vélo sillonner le pays avec leur théâtre itinérant. Mais Fantasio va tomber amoureux, et son comportement et ses secrets vont commencer à attirer de graves ennuis à Spirou… »


png-3

Les + : L’idée de transposer des héros populaires d’enfance dans cette période trouble ; Beaucoup d’émotions ; La qualité du scénario.

Les – : RAS !


J’avais eu l’année dernière un beau coup de foudre pour la première partie de cette revisite de Spirou & Fantasio par Émile Bravo. Ce second tome est, encore une fois, un concentré de réussite, d’émotions & d’efficacité.

spirou-lespoir-malgre-tout-2

Choisir de transporter des héros si populaires dans le contexte de la seconde guerre mondiale pour éveiller les consciences et sensibiliser, c’est LA grande réussite de cette série. Dans ce second épisode, Spirou rattrape de justesse un Fantasio qui s’était laissé embobiné et avait accepté de partir travailler en Allemagne en usine. L’hôtel de Spirou a lui été réquisitionné. Ils sont donc tous les deux sans emploi, souffrent de la faim et des pénuries.

Une excellente idée leur vient : faire un spectacle de marionnettes qu’ils créé avec la complicité d’un couple d’amis artistes, juifs et donc contraints de se cacher. Avec toute la naïveté qui les caractérise, Spirou et Fantasio ont créés un spectacle contestataire, poussant les enfants à l’espoir de jours meilleurs. Ils sont rapidement approchés par un réseau de Résistance qui leur propose de faire des représentations un peu partout en Belgique.

C’est l’occasion de scènes saisissantes suivant la marche de l’Histoire : exils routiers, début du port de l’Étoile, impossibilité de faire confiance, … . La fin de l’épisode est elle glaçante – j’ai beaucoup pensé au film Amen avec Mathieu Kassovitz ! – et j’ai hâte de lire la suite de cette relecture réussie.

Spirou-Lespoir-malgré-tout-tome-2-Emile-Bravo-guerre-résistance-bruxelles-histoire-P.7

En conclusion … C’est indéniablement à lire ! La réussite est totale.

4 réflexions sur “Spirou : L’espoir malgré tout 2/4, Émile Bravo

Répondre à tampopo24 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s