Turbulences, Virot & Lambert, d’après une enquête d’Anne Lambert

couv42468335Genre : Documentaire 🇫🇷

161 pages


« Se fondant sur les travaux de la sociologue Anne Lambert, une enquête sur les conditions de travail du personnel d’une compagnie aérienne française : les facteurs de stress, les impératifs de rendement, les luttes pour les acquis sociaux, etc. »


png-4

✅ Encore une fois, un vrai panorama du sujet ; C’est drôle !

⛔️ J’accroche moins au côté « caricature » du dessin.


C’est ma deuxième lecture d’une bande-dessinée de la collection Sociorama, qui je le rappelle propose de mettre en image une enquête sociologique sur un thème donné. Si précédemment nous avions découvert les coulisses d’un soap français, c’est cette fois à la vie des travailleurs d’une compagnie aérienne que nous allons nous intéresser, et plus particulièrement au personnel naviguant.

La BD nous déroule plusieurs histoires en parallèle, via des personnages qui vont tous être amenés à se croiser dans un avion de la compagnie Air Fonce. Un pilote un peu despote avec des milliers d’heures de vol au compteur, une hôtesse de l’air en milieu de carrière qui commence à être éprouvée par son rythme de vie et enfin une jeune passagère terrorisée à l’idée de prendre l’avion. 

817899685

Le scénario est hyper bien fichu. Au départ, j’ai eu un peu peur que ce soit décousu mais pas du tout, il y a une logique qui est très bien amenée et plaisante à lire : on vogue d’un personnage à l’autre facilement et on en apprend beaucoup en seulement quelques pages sur les conditions de travail, le déroulé d’un vol long-courrier de sa préparation à sa fin, sur le sexisme également (la part de pilotes femme est encore très faible). La réflexion sur la séparation des classes (éco, business, première … et donc des classes sociales !) est (im)pertinente à souhait, d’autant plus qu’elle est aussi calquée à celle qui s’opère entre les différentes strates du personnel naviguant mais aussi de l’avion en lui-même.

Du côté du dessin, j’ai en revanche moins apprécié que précédemment ; si les planches manquent de détails, ce n’est en soit pas une gêne car l’essentiel est là pour nous faire découvrir les coulisses d’un avion, qui est en soit un univers plutôt dépouillé de toute fioriture. Non, ce sont plutôt les traits des personnages qui ne m’ont pas forcément “accrochés”, car c’est en effet un dessin qui frôle presque la caricature et auquel je dois avouer être peu sensible. C’est donc plutôt subjectif, d’autant plus qu’il me faut reconnaître que cela colle parfaitement avec l’humour très franc qui se dégage de cet opus.

sociorama-turbulences-lambert-virot-enervement

En conclusion … Encore une fois un très bon moyen de faire le tour d’un sujet précis de manière tout à fait digeste.

3 réflexions sur “Turbulences, Virot & Lambert, d’après une enquête d’Anne Lambert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s