Triangle amoureux (ou pas), Marisa Kanter

couv9533250Genre : Romance Jeunesse 🇺🇸

433 pages


« Hallie et son meilleur ami sur Internet, Nash, peuvent parler de tout… sauf de qui elle est vraiment – un secret qu’elle garde jalousement pour une raison mystérieuse. Sur les réseaux sociaux, elle incarne Kels, l’énigmatique créatrice d’un bookstagram à qui ses coups de cœurs littéraires inspirent des recettes inédites de cupcakes. Kels a tout ce dont manque Hallie : des amis par dizaine, une assurance inébranlable… et Nash.
Mais ça, c’était avant. Au détour d’un énième déménagement, Hallie tombe par hasard sur Nash, le vrai, en chair et en os. Bonne nouvelle ? Pas vraiment… Car quand vient l’instant de se présenter, dos au mur, elle choisit de mentir. Furieuse de devoir entretenir cette mascarade dans les couloirs de l’unique lycée de leur petite ville, elle commence par battre froid le garçon à qui elle révèle pourtant presque tout d’elle chaque soir sur les réseaux sociaux. Si elle franchit le pas et révèle qui elle est, c’en est fini de leur amitié et de sa notoriété sur Internet…
Un triangle amoureux… à deux ! Voilà le casse-tête à vous rendre fou – le piège infernal – qui s’est refermé sur Hallie. Tour à tour plein de suspense, émouvant et drôle, ce roman explore les mystères et les complexités de l’image qu’on peut donner en ligne, par rapport à celle qu’on a dans la vie. « 


png-3

✅ Inclusivité, diversité, réflexion autour de la culture du bannissement et du boycott … ce titre coche toutes les bonnes cases ; Des héros blogueurs (ça, c’est un bon point totalement subjectif).

⛔️ /

Merci à Sia du blog Encres & Calames, qui m’a gracieusement prêté ce livre.


Il y a beaucoup, beaucoup d’héroïnes libraires. Quelques bibliothécaires, parfois. Mais des blogueuses, pas vraiment. Alors bon, quand je suis tombée sur une chronique de ce titre, c’est surtout cela qui a retenu mon attention : l’héroïne est blogueuse/bookstagrameuse. Connue sous le pseudonyme de Kells sur la toile, Hallie est une jeune fille de 17 ans passionnée de lecture, et plus particulièrement de romans Young-Adult (YA). Sa spécialité ? Cuisiner des cupcakes en accord (aussi bien au niveau du goût que de la couleur) avec le livre qu’elle met en avant.

Plus attachée à son identité de Kells qu’à son identité civile au début de ce roman, Hallie est la fille de deux documentaristes très connus, ce qui lui a valu d’être ballottée  de lieu en lieu au gré des sujets d’études de ses parents. L’avantage des amitiés sur internet, c’est qu’elle ne souffre guère des déménagements. Cependant, lorsque Hallie apprend qu’elle a emménagé dans la même ville que son meilleur ami virtuel Nash, elle panique. Kells a tout, mais Hallie se sent comme une moins que rien. Alors, elle garde le silence, noue une amitié réelle #IRL avec Nash et laisse le quiproquo prendre une ampleur qui la dépasse.

 

« Quitte à rester, autant abattre un peu de travail. Avec la perspective de deux nouveaux romans à lire, je sens renaître ma motivation. Je réduis la fenêtre de conversation et rouvre celle de l’article pour Teen Vogue. La date de remise n’est que dans une semaine, mais je voudrais terminer le premier jet avant la reprise des cours. J’y parle de judéité en littérature YA – protagonistes ou auteurs.
Ariel Goldberg figure bien sûr en tête de liste. Ses thrillers psychologiques, souvent machiavéliques, mettent en scène, entre autres, des adolescents juifs. En lisant son premier roman, je me suis sentie représentée pour la première fois dans la fiction de genre. Je veux inspirer le même sentiment dans mon article. »

 

Ni le titre, ni la couverture ne paient de mine mais j’ai trouvé en Triangle amoureux (ou pas) bien plus de profondeur, de modernité et de bonnes idées que dans nombres de mes lectures plus adultes récentes. Je ne vais pas me lancer dans une liste exhaustive pour ne pas gâcher un éventuel futur plaisir de lectures, mais c’est parfois au détour d’une phrase, d’un adjectif ou d’une simple constatation du personnage principal que l’autrice parvient à créer un univers inclusif où les religions (il est ici beaucoup question du judaïsme), les sexualités et les idées se côtoient, débattent, s’entraident. La façon qu’à l’autrice d’inclure les réseaux sociaux à l’ensemble est habile ; ce sont des bribes de conversations qu’elle dissémine au gré des pages, mettant bien en avant l’ampleur virtuelle de nos vies mais avec beaucoup de positivité, ce qui va tout de même assez à contre-courant de ce que j’ai pu lire jusque là. Hallie et sa bande d’amis ont grandi avec ces outils et aiment faire entendre leurs voix, leurs opinions mais aussi partager leurs créations : c’est par exemple très instructif de voir comment un boycott (ou non) peut s’articuler et s’argumenter au sein de cette bande d’ados (le livre a été écrit avant, mais tout ça m’a fait penser au scandale qui entoure J.K. Rowling ces derniers mois, et ce roman m’a du coup fait pas mal cogiter à ce sujet) ou encore comment l’outil Internet est utilisé pour faire la différence pour là encore par exemple se faire remarquer par l’université de son choix. Internet finalement, c’est leur valeur ajoutée. 

Côté style, Marisa Kanter a une plume très simple mais plaisante à lire. J’ai aimé qu’on ne soit pas dans un côté « parlé » qui aurait sonné faux malgré la première personne employée, et ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je retrouve cela chez Lumen, puisque American Royals de Katharine McGee m’avait également laissé cette impression d’une certaine exigence vis-à-vis de la littérature YA.

 

Collage_Fotor

 

En conclusion … Un titre que je recommande chaudement !

3 réflexions sur “Triangle amoureux (ou pas), Marisa Kanter

Répondre à Les Voyages de Ly Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s