Bilan du mois d’Août 2020

Nombre de livres lus : 19 (dont 7 graphiques) 

Moyenne de la période : 2,8/4

Pages lues : 4.869

Un coup de cœur : OUI ! Un petit coup de foudre pour Du bout des doigts de Sarah Waters, un roman qui a réussi quelque chose de finalement pas toujours courant : me surprendre.

Une déception : Oh que OUI ! Et deux même : tout d’abord Le réveil des légendes de Sophie Ginisty, une fantasy à l’univers flou, trop peu aboutie ; et ensuite le premier tome de Fille d’Hécate de Cécile Guillot, qui fourmille de bonnes idées mais dont le style d’écriture ne « suit pas ».

On dirait presque un bilan annuel avec toutes ces couvertures ^^. Il faut dire que j’ai été en vacances un moment et ai finalement la sensation d’avoir peu lu. Globalement, le mois a été bon, plus SFFF que les précédents (ce qui n’est pas pour me déplaire), avec beaucoup de BDs. C’est aussi le retour sur le blog des SP NetGalley après une pause, puisque l’ancien compte était référencé sous une adresse mail qui n’existe plus – de même que pour le profil GoodReads qui était erroné. J’ai donc perdu mes badges, mais compte vite les regagner. Je suis en tout cas ravie de relire des SP, ils m’ont valu par le passé de très belles découvertes (je pense notamment à L’hôtel du lac des ombres de Daniela Tully).

[J’inclus dans ce bilan Le prieuré de l’oranger, bien que je ne l’ai pas terminé. Il ne figurera donc pas dans les diverses catégories ci-dessous.]


Trois excellentes lectures

Dans les yeux de Lya #1 et #2, Carbone et Cunha : J’ai adoré ces deux BDs tout public, qui nous proposent de suivre la quête de vérité de l’héroïne pour connaître enfin la vérité sur l’accident qui l’a clouée sur un fauteuil roulant. Lire la chronique

Du bout des doigts, Sarah Waters : Quelle lecture ! C’était mon premier Sarah Waters, et certainement pas mon dernier. Ce livre, au départ roman historique classique, cache plus d’un tournemain, croyez-moi. Merci au book-club LivrAddict qui me fait découvrir des pépites ! Lire la chronique

XX déceptions

Le réveil des légendes, Sophie Ginisty : Les SP peuvent être de jolis surprises … Mais ils peuvent aussi décevoir. Et celui-ci m’a déçue ! En cause, trop de similitudes avec d’autres univers – et donc une absence d’univers propre – mais aussi une histoire qui traîne trop en longueur. Dommage, car la fin laisse entrevoir une piste intéressante. – Lire la chronique –

Rozenn – Livre 1, Laëtitia Danae : Je n’ai pas détesté ce roman, mais suis un peu déçue de voir que l’autrice, qui a un univers EN OR entre les mains ne le pousse pas davantage. Ça a été si frustrant tout au long de ma lecture ! – Lire la chronique –

La voie de la sorcière (#1 Fille d’Hécate), Cécile Guillot : Un court roman qui n’a pas réussi à me convaincre en raison d’une plume trop froide et peu descriptive. Je lirai tout de même la suite. – Chronique à venir –

Les personnages du mois :

Lya (Dans les yeux de Lya #1 et #2, Carbone et Cunha) : Je ne pouvais pas ne pas citer cette jeune femme courageuse et incroyablement déterminée ! Le handicap de Lya est à la fois le cœur mais aussi un simple état de fait de cette histoire. C’est agréable de voir que la BD met en avant une héroïne telle qu’elle. Le troisième tome arrive ce mois-ci, j’ai hâte ! – Lire la chronique –

Sue et Maud (Du bout des doigts, Sarah Waters) : Alternant la narration, ces deux jeunes femmes liées sans le savoir par une incroyable histoire sont le type de personnages ambivalents, ambigus qu’on ne croise pas tous les jours en lecture. Sous la plume de Sarah Waters, elles sont littéralement magnifiées. – Lire la chronique –

L’univers du mois :

Les fameuses 5 Terres du titre (De toutes mes forces (Les cinq Terres #1)) : J’aurais bien cité à nouveau Sarah Waters, mais point trop n’en faut. Je jette donc mon dévolu sur cette bande-dessinée, la première d’une série qui en comptera trente (oui oui !). Est déployé un univers de fantasy absolument dingue. Attention, ce sera très sûrement classique, déjà-vu, mais l’ampleur se fait déjà impressionnante dans ce premier tome qui envoie du très lourd. Personnellement, en tant que fan de fantasy, j’adore cette sensation d’entrer dans un nouvel univers où je sais que je vais être amenée à passer du temps. – Lire la chronique –

Une scène, une phrase

• J’ai découvert ce mois-ci avec bonheur une autrice dont l’œuvre m’attire depuis un moment. Il s’agit de Laurence Peyrin et de son titre Ma chérie, qui m’a fait passer – malgré sa brièveté – un très bon moment et qui parvient à offrir quelques pistes de réflexion intéressantes sur l’histoire des USA. – Lire la chronique –

« Toute sa vie elle avait été figée dans ce romantisme dont les mêmes préceptes idéalisaient la Mamma noire d’Autant en emporte le vent qui serrait avec autorité le corset de Scarlett O’Hara. Romantisme qui rangeait les êtres humains en un équilibre pratique. Ceux du dessus, ceux du dessous, et ainsi fonctionnait le monde, bienveillant, pragmatique – blanc. »

16 réflexions sur “Bilan du mois d’Août 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s