Switch Me On #1, Kujira

Genre : Romance đŸ‡ŻđŸ‡”

158 pages

Note : 3 sur 4.

[Lu dans le cadre d’une masse-critique Babelio.]

« Koyori est de nouveau cĂ©libataire ! LarguĂ©e par son copain qui la trompait avec une autre, elle cherche Ă  noyer son dĂ©sarroi dans l’alcool. Le lendemain, au rĂ©veille, elle rĂ©alise qu’elle a couchĂ© avec Hijiri, son ami d’enfance. C’est avec ce timing improbable que ce dernier, profitant de l’occasion, lui avoue qu’il l’aime depuis longtemps. Et s’il Ă©tait temps, pour eux, de se mettre en couple ? »

Le titre commence sur les images d’un souvenir rĂ©cent de rapports sexuels, comme dans une sorte de rĂȘve un peu nĂ©buleux, puis un rĂ©veil, qui sonne. Quand Koyori, une jeune femme de vingt-six ans ouvre les yeux, elle est nue Ă  cĂŽtĂ© de celui qui Ă©tait jusque-lĂ  son ami d’enfance, Hijiri. IndĂ©niablement, les choses entre eux ont brutalement changĂ©. Ils se sont connus bĂ©bĂ©s en tant que voisin, tous les deux enfants uniques et ont grandi, jusqu’Ă  l’adolescence oĂč leurs liens se sont un peu distendus. C’est dans le monde professionnel qu’ils se sont retrouvĂ©s, travaillant tous les deux dans la mĂȘme tour.

Alors naturellement, lorsque Koyori s’est fait larguer par son petit-ami d’alors, c’est chez Hijiri qu’elle va chercher une oreille amicale. Ils discutent, boivent plus que de raison et arrive ce qui arrive. Mais comment gĂ©rer les lendemains alors que les sentiments s’en mĂȘlent ? C’est cela que va dĂ©velopper le titre. Si Hijiri est plutĂŽt certain de ce dont il a envie, Ă  savoir tenter de former un couple, Koyori de son cĂŽtĂ© doute. La jeune femme n’a connu ni relation Ă©panouissante, ni sentiments forts. Tenter quelque chose avec Hijiri, c’est Ă  la fois se lancer dans quelque chose de sĂ©rieux pour la premiĂšre fois, mais aussi et surtout prendre le risque de perdre son (seul ?) ami.

Le tout est traitĂ© avec dĂ©licatesse, modernitĂ© et lĂ©gĂšretĂ© (au bon sens du terme). On aborde pĂȘle-mĂȘle l’importance du rapport au corps et Ă  l’apparence, l’angoisse des SMS qui n’arrivent pas, la difficultĂ© Ă  jongler entre vie personnelle et travail (ce qui s’avĂšre exact je pense dans un pays tel que le Japon), la pression familiale, la nĂ©cessitĂ© de continuer Ă  communiquer aussi. Le ton n’est jamais moralisateur, au contraire Kujira nous entraĂźne au grĂ© des tergiversations de ses personnages et on se laisse agrĂ©ablement porter par cette histoire douce et bienveillante.

En conclusion … Un bon premier tome. Ce n’est pas rĂ©volutionnaire du tout, mais c’est agrĂ©able Ă  lire. Je lirai la suite avec curiositĂ© !

Logo Livraddict

4 réflexions sur “Switch Me On #1, Kujira

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s