Heartstopper #2 #3, Alice Oseman

Genre : Romance 🇬🇧 – 300 & 357 pages

Mon avis sur : le tome 1

#2 : Un secret

« Voici l’histoire de deux lycĂ©ens.
Deux amis qui ont appris Ă  se connaĂźtre, Ă  s’apprĂ©cier.
Puis un baiser a tout fait basculer. Un baiser et Nick a paniqué.
Il aime Charlie.
Il veut ĂȘtre avec lui. Mais est-il prĂȘt Ă  affronter le regard des autres ? Cette question, il ne peut la rĂ©soudre seul.
Heureusement, Charlie est à ses cÎtés.
Et, ensemble, main dans la main, ils vont avancer. »

Note : 4 sur 4.

♄♄♄

Le premier tome d’Heartstopper, lu en fin d’annĂ©e derniĂšre, m’avait Ă©normĂ©ment plu – que ce soit au niveau de l’histoire en elle-mĂȘme ou encore du trait. Cependant, je n’aime pas (sauf Ă  de rares exceptions) dĂ©crĂ©ter qu’un premier volume est un coup de cƓur, prĂ©fĂ©rant avant cela en savoir davantage. C’est dĂ©sormais chose faite avec ce merveilleux second tome et … la sĂ©rie Heartstopper est bien un coup de cƓur avĂ©rĂ© !

L’action reprend ici exactement lĂ  oĂč elle s’Ă©tait arrĂȘtĂ©e au tome prĂ©cĂ©dent, Ă  savoir que Nick et Charlie se sont embrassĂ©s. Un baiser qui les laisse plus que perdus ! Charlie a en effet Ă  la fois peur de perdre l’amitiĂ© de Nick, mais aussi de revivre l’annĂ©e terrible qui a suivi la rĂ©vĂ©lation publique de son homosexualitĂ© Ă  l’Ă©cole : une annĂ©e de harcĂšlement qui l’a profondĂ©ment marquĂ©e. De son cĂŽtĂ©, Nick, qui se pensait hĂ©tĂ©rosexuel, voit ses certitudes bouleversĂ©es … Et comprend enfin ce que jusque-lĂ  il ne s’avouait pas : il a des sentiments bien rĂ©els pour Charlie, au-delĂ  de l’amitiĂ©.

De lĂ , ce tome va principalement se concentrer sur les prĂ©mices d’une potentielle relation de couple entre les deux, le tout avec cette bienveillance et cette sensibilitĂ© toute particuliĂšre qui caractĂ©risent le travail d’Alice Oseman : deux caractĂ©ristiques (agrĂ©ables !) qui ressortent aussi bien dans le visuel que dans le scĂ©nario, pour un plaisir de lecture qui confine au merveilleux !

On observe ici les deux garçons tĂątonner avec toute la bienveillance et la gentillesse qui les caractĂ©rise. Sans rire, ce comic est une ode Ă  l’Ă©coute, au respect de l’autre, Ă  la comprĂ©hension, Ă  l’amitiĂ© et Ă  l’amour … Tant et si bien (hypersensible bonjour) que j’en ai eu les larmes aux yeux plus d’une fois, ce qui ne m’Ă©tait pas arrivĂ© devant une BD depuis un bon moment (depuis Miss Charity, et cette scĂšne oĂč le pĂšre de l’hĂ©roĂŻne montre enfin un peu d’affection envers sa fille). Je n’en dirai pas plus car si vous aimez cet univers, chaque scĂšne, chaque rapprochement, chaque lutte se savoure avec Ă©merveillement, et notamment grĂące Ă  un dessin qui, s’il n’est pas beau Ă  tomber, croque parfaitement les petits dĂ©tails qui font la personnalitĂ© de chacun : le poster d’un livre d’Evelyn Waugh dans la chambre de Charlie, les Vans usĂ©es de Nick, les sourires pensifs, et surtout, surtout ce regard rempli d’amour que je n’ai jamais vu aussi bien dessinĂ©.

Bref, c’est Ă  tomber.

#3 : Un voyage Ă  Paris

« Ceci est l’histoire de deux lycĂ©ens. Amis, puis petits amis, ils apprennent ensemble Ă  affronter le regard des autres. Depuis que Nick a fait son coming out auprĂšs de sa mĂšre, Charlie et lui tentent de plus en plus de s’affirmer en tant que couple. Mais entre les cours et les examens, ils peinent Ă  trouver le temps de se voir. Heureusement, le voyage scolaire arrive Ă  grands pas ! Et quoi de mieux qu’une excursion Ă  Paris pour se retrouver entre amoureux ? »

Note : 4 sur 4.

J’enchaĂźne donc sans plus attendre sur ce troisiĂšme tome, aprĂšs mon coup de cƓur sur le second. Le coup de foudre est moins important ici, mais l’Ɠuvre est toujours d’une trĂšs grande qualitĂ©, je vous rassure.

La fin de l’annĂ©e scolaire arrive enfin ! La pĂ©riode des examens fait que Nick et Charlie se voient parfois un peu moins. NĂ©anmoins, les sentiments sont toujours lĂ  et ils n’hĂ©sitent pas Ă  profiter d’un instant pour Ă©changer baisers et petites attentions, toujours plus ou moins Ă  l’abri des regards qu’ils ne se sentent pas prĂȘts Ă  affronter. En effet, en tant que jeune couple gay, ĂȘtre ensemble ne coule pas de source : le regard des autres, l’homophobie latente et les questions intrusives sont lĂ©gion.

Cependant, un voyage scolaire Ă  Paris, avant les vacances d’Ă©tĂ©, va apporter un peu de lĂ©gĂšretĂ© Ă  la vie de toute la petite bande. Nick, Charlie, leurs amis, ainsi que deux trĂšs attachants professeurs prennent le bus direction la plus belle ville du monde (ce n’est pas moi qui le dit !). Un voyage qui va faire Ă©voluer de nombreuses relations, Ă  commencer par celle de Charlie et Nick.

Les chambres mixtes Ă©tant interdites, Charlie et Nick vont se retrouver ensemble, Ă  la fois pour leur plus grand bonheur, mais aussi leur plus grande gĂȘne, car en filigrane, le dĂ©sir et l’apprĂ©hension de la premiĂšre relation sexuelle ensemble se dessine. Le sujet ne sera jamais frontalement abordĂ© (sauf Ă  un moment) mais Alice Oseman le gĂšre avec une douceur salutaire, comme Ă  son habitude. En outre, ce tome – mĂȘme si cela avait Ă©tĂ© amorcĂ© dans le prĂ©cĂ©dent – met davantage en avant les problĂšmes personnels auxquels nos personnages font face en tant qu’individu. Ainsi, le parfait Nick se fissure un peu lorsqu’on l’observe chercher l’attention d’un pĂšre aux abonnĂ©s absents. Quant Ă  Charlie, si sa relation avec Nick l’Ă©panouit, il n’en a pas fini avec ses vieux dĂ©mons, et en particulier des troubles alimentaires que son amoureux, observateur, va mettre peu Ă  peu Ă  jour.

À noter aussi le dĂ©veloppement des autres personnages : le duo Tao/Ella notamment est trĂšs mignon et j’ai eu plaisir Ă  suivre leur histoire. Mais celle que j’ai adorĂ©e concerne les deux professeurs accompagnateurs et leur discussion, au dĂ©tour d’un verre, sur l’homosexualitĂ©. Une scĂšne oĂč quelques phrases appellent mille interprĂ©tations et idĂ©es, Ă  l’image finalement de tout le travail de dĂ©tails que fournit Alice Oseman sur cet univers.

Des enjeux assez dramatiques donc, traitĂ©s (je me rĂ©pĂšte !) avec bienveillance et dĂ©licatesse. Pour tout vous dire, je ne suis pas du tout « collectionneuse » avec les livres, mais les Hearstopper font partie de ses rares titres que j’ai envie de possĂ©der pour pouvoir les parcourir Ă  loisir.


10 réflexions sur “Heartstopper #2 #3, Alice Oseman

  1. Pazou dit :

    Je dĂ©couvre que Heartstopper a Ă©tĂ© traduit en français, je suis trop contente ! J’ai dĂ©couvert cette sĂ©rie sur Webtoon en anglais et ça a Ă©tĂ© tout de suite un coup de coeur ❀
    Normalement le tome 4 ne devrait plus tarder, il a Ă©tĂ© publiĂ© en anglais il y a quelques mois. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Ecla'Temps dit :

    Je ne l’ai toujours pas lu et pourtant ce n’est pas l’envie qui me manque ! 😀
    Il faut vraiment que je prenne le temps de le dĂ©couvrir d’autant plus que ton avis donne trĂšs envie !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s