Immoral stepbrother, Lila Collins

Genre : Romance đŸ‡«đŸ‡·

541 pages

Note : 2 sur 4.

« Leah n’a qu’une seule envie : jeter aux oubliettes son ex-petit ami toxique, Jake. Pour ça, elle Ă©tablit le plan parfait : Ă©changer sa place avec sa soeur jumelle, Ana, copie conforme, et retourner vivre chez sa mĂšre.

Jayden est Ă©corchĂ© vif, rock star en devenir, mais surtout… imprĂ©visible. Pour dĂ©crocher le contrat du siĂšcle, il n’a d’autre choix que d’Ă©tablir un deal avec sa nouvelle demi-soeur, Ana, qu’il dĂ©teste.

Quand les yeux de Leah croisent ceux de son demi-frĂšre pour la premiĂšre fois, tout se complique… Le plus interdit des dĂ©sirs naĂźt. Celui qui, quand on y goĂ»te, n’offre aucun retour en arriĂšre possible… »

C’est sur un blog (je ne me souviens plus chez qui 😣) que j’ai rĂ©cemment lu un article Ă©logieux sur ce titre, ce qui m’a du coup donnĂ© envie de le dĂ©couvrir – d’autant que son prix Ă©tait peu Ă©levĂ© sur ma librairie en ligne favorite. Immoral stepbrother est une romance somme toute assez classique, plus que ce Ă  quoi je m’attendais d’ailleurs, relatant l’histoire d’amour naissante entre un demi-frĂšre et une demi-sƓur (sans lien de sang) au sein d’une famille conflictuelle.

Le demi-frĂšre, c’est Jayden. Approchant tout doucement de ses vingt-et-un ans, il est passionnĂ© de musique et tente avec son groupe de rock de percer dans ce milieu peu accessible. Il place tous ses espoirs en RĂ©my, un jeune homme de son Ăąge dont le pĂšre est le gĂ©rant d’un gros label – et tente tout pour se rapprocher du jeune homme. Il vit Ă  New-York avec son pĂšre, sa nouvelle compagne Mary ainsi que la fille de celle-ci, Ana. Ana et lui se mĂ©prisent d’ailleurs cordialement.

Ana a une sƓur jumelle, Leah. Cette derniĂšre, aprĂšs qu’elles eurent toutes les deux Ă©tĂ© mĂȘlĂ©es Ă  un grave accident de la route, a dĂ©cidĂ© de vivre avec son pĂšre Ă  San Diego oĂč elle suit des Ă©tudes de littĂ©rature. Cependant, elle peine Ă  tourner la page de sa rupture avec un jeune homme qu’elle frĂ©quentait depuis le lycĂ©e, Jake. Une folle idĂ©e nait alors dans le cerveau des deux jumelles : puisque ni l’une ni l’autre ne sont satisfaites de leur existence, elles vont Ă©changer leur place, le temps de quelques semaines.

« – Oh, Ana, je ne t’avais pas entendue arriver, ma puce. Viens par lĂ  !

Elle lui ouvre ses bras, l’accueillant avec bienveillance et amour. Tout ce dont Leah aurait eu besoin avant de dĂ©cider de partir Ă  l’autre bout du pays. D’oĂč je suis, je vous une larme rouler sur sa joue.

J’ai mal.

Pour elle.

Pour moi.

Pour tous ces putains de non-dits qui bousillent dĂ©jĂ  cette pseudo-famille. »

La suite coule de source : lĂ  oĂč Ana n’a que peu de rĂ©pondant face Ă  son nouveau demi-frĂšre Jayden – un jeune homme insolent – Leah est bien dĂ©cidĂ©e Ă  ne pas se laisser faire, quitte Ă  griller sa couverture plus vite que prĂ©vu. Jayden lui, ne sera pas dupe bien longtemps et les deux jeunes gens vont progressivement tomber amoureux. Une histoire plutĂŽt mignonne, avec des sentiments sincĂšres et assumĂ©s – et sans disputes artificielles, ce que j’ai grandement apprĂ©ciĂ©.

Le roman aurait pu s’arrĂȘter lĂ  et dĂ©velopper une dynamique simple autour d’une famille qui n’accepte pas cette relation et le combat qui s’ensuit. Il y a de cela, bien Ă©videmment, mais l’autrice fait le choix d’y inclure d’autres arcs, eux bien plus compliquĂ©s et parfois maladroits. Du cĂŽtĂ© de Jayden, il s’agit de la mystĂ©rieuse disparition de sa mĂšre lorsqu’il n’Ă©tait qu’un enfant. Et du cĂŽtĂ© de Leah, un long chemin pour se comprendre et se trouver enfin, elle que sa mĂšre tient responsable d’un grand nombre d’Ă©vĂšnements et qui est de fait, rejetĂ©e au bĂ©nĂ©fice d’une Ana choyĂ©e. Ainsi, au lieu d’une relation idyllique entre jumelles dĂ©vouĂ©es l’une Ă  l’autre, l’autrice prend le contrepied et choisit de nous plonger dans les mĂ©andres de l’incertitude, en nous poussant de plus en plus Ă  douter d’Ana. Une bonne idĂ©e, sauf qu’Ă  force de nous promettre quelque chose d’obscur et d’inimaginable, la rĂ©vĂ©lation tombe un peu comme un cheveu sur la soupe … Personnellement, cela m’a déçu : la « rĂ©vĂ©lation » est somme toute assez classique et pour tout vous dire, je trouve que l’autrice aurait pu emmener les choses beaucoup plus loin pour percuter et surprendre vĂ©ritablement son lecteur. Il en va de mĂȘme concernant la disparition de la mĂšre de Jayden. Globalement, pour ĂȘtre trĂšs honnĂȘte, j’ai trouvĂ© le tout un peu trop capillotractĂ©.

Au niveau de la lecture en elle-mĂȘme, j’ai trouvĂ© le style de l’autrice trĂšs fluide. Le roman se parcourt extrĂȘmement rapidement et les rebondissements – malgrĂ© les invraisemblances – donnent du rythme, tout comme la narration alternĂ©e entre Jayden et Leah, deux personnages intĂ©ressants quoique peu surprenants. En revanche, Lila Collins a certains « tics » d’Ă©criture qui reviennent bien trop souvent, comme ces phrases dont chaque mot est mis Ă  la ligne avec un point, pour marquer l’intensitĂ© du moment relatĂ©. Une fois, d’accord, mais trop de fois, cela perd son impact. D’autres points ne m’ont pas non plus convaincu : la toile de fond amĂ©ricaine balbutiante, les paroles de chansons actuelles ou non retranscrites en entier … Immoral Stepbrother n’a pas Ă©tĂ© une mauvaise lecture, mais disons que je m’attendais Ă  davantage.

En conclusion … Une romance finalement plutĂŽt classique, qui ne tient pas toutes les promesses de son rĂ©sumĂ©.


3 réflexions sur “Immoral stepbrother, Lila Collins

  1. lespagesquitournent dit :

    Arf ! Dommage. Cela devait ĂȘtre sur le mien !^^ Je me rappelle avoir passĂ© un trĂšs bon moment !
    Une bonne critique argumentĂ©e, en tout cas ! MĂȘme si j’ai adorĂ©, je partage certains de tes ressentis.
    Pour ma part, j’ai aimĂ© l’intĂ©gration de ces deux arcs, mĂȘme s’ils sont un peu compliquĂ©s, c’est vrai.. Pour la rĂ©vĂ©lation assez classique, j’ai l’impression que c’est souvent en romance (alors je suis de moins en moins difficile lĂ -dessus…) Je ne me souviens plus du tic de Lila Collns toutefois, je te rejoins sur la fluiditĂ© de la plume.
    Je suis contente que, malgrĂ© ta dĂ©ception, la lecture ne fut pas si mauvaise. Juste moins bonne que ce Ă  quoi tu t’attendais.^^

    Aimé par 1 personne

    • Les Mots de Mahault dit :

      Oui, c’est bien possible !
      Pas une mauvaise lecture non mais disons que j’en attendais davantage. Je ne suis pas convaincu quant Ă  l’histoire autour de la mĂšre de Jayden en fait, j’ai trouvĂ© ça mal exploitĂ©. Puis le fait qu’ils parviennent tous Ă  se pardonner Ă  la fin m’a laissĂ© perplexe.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s