Mai/juin 2021

Nombre de livres lus : 16 (dont 5 graphiques) 

Moyenne de la période : 3,3/4

Pages lues : 4.865

Un coup de cœur : D’excellentes lectures, mais pas de coup de cœur.

Une déception : Oui ! Immoral Stepbrother de Lila Collins ne m’a pas autant plu que ce à quoi je m’attendais. Cela a également été le cas de La princesse au visage de nuit de David Bry.

Je n’avais absolument aucune motivation à l’idée de publier mon bilan de lecture mensuel fin mai, si bien que je fais ce mois-ci d’une pierre deux coups. Après une fin d’année 2020 et un début d’année 2021 quelque peu en dents-de-scie me concernant, mai a marqué un retour véritable dans la lecture « plaisir » et cela fait du bien ! Le mois a également été marqué par une décision « importante » à mon échelle : celle de fermer définitivement mon compte Instagram. À titre personnel, je n’ai pas de réseaux sociaux ; ce ne sont donc pas des usages qui sont naturels pour moi et vraiment, je n’ai aucun goût pour la photo et la mise en scène. Quant au contenu écrit, il me donnait l’impression de faire une redite de ce que je fais déjà sur le blog, et qui me convient de fait largement.

♣︎ Trois excellentes lectures

La Selkie, tome 1 : Le dernier Oracle, de Megära Nolhan : Meilleure décision prise ces derniers mois ? Celle de découvrir l’autoédition. Ce premier tome propose une fantasy urbaine dynamique, efficace et originale avec en prime des créatures que l’on ne croise pas souvent. – Lire la chronique –

Je suis un assassin (et je surpasse le héros) #1, de Hiroyuki Aigamo : Un premier tome qui m’a enchanté pour ses multiples clins d’œil au JdR et au jeu vidéo. J’ai aimé le fait que l’histoire aille à l’essentiel : des lycéens sont transportés tout à coup dans un monde qui a besoin d’eux. Pas d’à côté ou de considérations sur leurs vies d’avant. C’est très efficace ! – Lire la chronique –

Conversations entre amis, de Sally Rooney : Il s’agit d’un presque coup de cœur, tant j’ai apprécié ce roman et son héroïne, Frances, dont le cœur oscille entre son ex petite amie et un acteur un peu plus âgée qu’elle, dépressif. – Lire la chronique –

♣︎ Deux déceptions

La princesse au visage de nuit, de David Bry : J’attendais davantage de ce roman fantastique certes intéressant, mais trop en surface pour parvenir à me toucher pleinement. – Lire la chronique –

Immoral stepbrother, Lila Collins : Il ne s’agit pas d’une immense déception non plus, mais plutôt d’une insatisfaction : trop de pistes, trop de thèmes et finalement, tout reste trop classique et consensuel. Dommage ! – Lire la chronique –

♣︎ Les personnages du mois :

Kaori (Quitter les Monts d’automne, d’Émilie Querbalec) : Beaucoup l’ont trouvée passive, mais ça n’a pas été mon cas ! Sa détermination m’a profondément marquée. – Lire la chronique –

Harleen et le Joker (Harleen, de Stjepan Seijic) : Réussir à faire du Joker un personnage « sexy » en nous le faisant percevoir comme Harleen Quinzell le perçoit est tout simplement brillant. – Lire la chronique –

Frances et Bobbi (Conversations entre amis, de Sally Rooney) : Entre la réservée Frances et l’exubérante Bobbi, il semble y avoir peu en commun. Et pourtant ! – Lire la chronique –

♣︎ Les univers du mois :

Tasaï (Quitter les monts d’Automne, d’Émilie Querbalec) : La planète d’origine de la jeune héroïne du roman – Kaori – est une sorte de Japon médiéval fantasmé, où la forme écrite est purement et simplement interdite. De fait, les arts oraux y sont le seul moyen de transmission. Cela donne un univers envoutant, très proche de la fantasy sur certains points alors qu’on se trouve bel et bien dans un roman de SF. – Lire la chronique –

L’Écosse (La Selkie, tome 1 : Le dernier Oracle, de Megära Nolhan) : L’autrice fait le choix de l’Ecosse pour le déroulé de l’action de son roman et exploite à merveille cette terre de légendes à l’atmosphère inimitable. – Lire la chronique –

Paris occupé, puis libéré (Une soif de livres et de liberté, Janet Skeslien Charles) : J’ai déjà lu beaucoup de romans prenant place lors de la seconde guerre mondiale, mais c’est la première fois que j’ai l’occasion de découvrir le Paris occupé. Même si les faits réels relatés sont évidemment à prendre avec une certaine distance, découvrir la capitale dans un tel vase-clos était intéressant. – Lire la chronique –

♣︎ Une scène, une phrase

• Un défaut ou deux en moins et Quitter les Monts d’automne d’Émilie Querbalec aurait pu être un immense coup de cœur. Reste que l’autrice, dont c’est me semble-t-il le second roman, a une plume superbe. – Lire la chronique –

« Mes mères adoptives furent d’abord surprises, puis ravies, de me voir soudain si déterminée dans mes apprentissages. Elles s’inquiétèrent aussi, parfois. Mais danser représentait désormais pour moi le seul moyen de gagner ma liberté et personne n’allait me l’ôter. Je m’astreignais à des heures d’un entraînement solitaire et rébarbatif, à un âge où le corps se transforme et où l’esprit n’aspire qu’à vagabonder. Mille fois, je répétai tel ou tel geste, plantée devant le miroir de ma coiffeuse, ne m’interrompant que quand mes muscles endoloris refusaient de m’obéir. Une simple inclinaison de la tête, selon la manière dont elle était exécutée, pouvait exprimer toute une palette de sentiments dont je devais maîtriser chaque nuance. Je devins experte dans l’art de manier l’éventail, j’appris par cœur chaque posture, j’écumai tout le répertoire traditionnel et lorsque cela ne suffit plus, j’en inventai d’autres. Pour me détendre, j’improvisais des jeux d’ombres avec mes doigts, créant des fantasmagories plus bizarres les unes que les autres. Tout ceci à l’abri des regards, naturellement. Les journées passaient vite. »

11 réflexions sur “Mai/juin 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s