La mine, nos souvenirs et la mortalité (#3 Mercy), Mirka Andolfo

Genre : Fantastique 🇮🇹

62 pages

Note : 1 sur 4.

Chronique des tomes précédents :

#1 ; #2

« Alors que la communauté de Woodsburgh livre ses derniers secrets, Lady Hellaine parvient enfin à ses fins. Ce plan machiavélique qu’elle a préparé soigneusement depuis toutes ces années arrive à son dénouement et nous découvrons enfin ses véritables intentions. Mais un grain de sable vient semer le trouble dans l’esprit de la mystérieuse jeune femme : quels sont donc ces sentiments nouveaux qu’elle ressent ? Serait-elle véritablement capable d’aimer ? Il y a fort à parier que le final explosif de la trilogie Mercy saura en surprendre plus d’un… »

Troisième et dernier tome de la série de bande dessinée fantastique italienne Mercy qui passe entre mes mains aujourd’hui. Après un premier tome peu clair, mais particulièrement beau qui m’avait tout de même convaincu de lire la suite, la découverte du second a été … compliqué. Narration trop rapide, éléments manquants, ellipses ; je dois avouer que si le graphisme n’avait pas été aussi beau, j’aurais vraisemblablement abandonné. Mais puisqu’il ne restait qu’un tome, autant avoir le mot de la fin.

L’album reprend là où le précédent s’était arrêté, à savoir que Lady Hellaine consomme son « amour » avec Gregor, avant de convoler en juste noce. L’objectif est toujours le même : avoir de nouveau accès à la mine, et surtout au portail vers le monde d’où viennent ces biens étranges créatures que sont Lady Hellaine ou Goodwill. Cependant, un problème de taille se présente : Lady Hellaine est de plus en plus sensible aux émotions du corps qu’elle habite, celui d’une femme qui a perdu un enfant. Cela la pousse à ressentir un attachement sincère pour la petite Rory. Goodwill s’en inquiète : cela va-t-il compromettre leurs plans ?

Je n’attendais pas grand-chose de ce tome de conclusion, mais il est quand même parvenu à me décevoir. Il concentre absolument tous les défauts rencontrés tout au long de cette série ! Ellipses à foison qui fait qu’on ne s’immerge pas dans le récit, actions confuses, réactions étranges … Cela est vraiment dommage, car scénaristiquement l’intrigue se tient mieux que précédemment et voit les différentes trames engagées se conclurent de manière satisfaisante. Si vous avez apprécié les premiers tomes, il y a donc de grandes chances pour que celui-ci vous satisfasse.

Graphiquement, je n’ai encore une fois rien à redire, on est ici sur un volume plus violent encore que les précédents ce qui occasionne des scènes particulièrement saisissantes, aux couleurs toujours aussi implacables.

La dernière page nous annonce l’arrive prochaine d’une série centrée sur un autre personnage. J’ignore encore si je la lirais ou non !

En conclusion … Une déception, malheureusement !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s