Mrs Stafford et le Capitaine Conrad, Elie Grimes

Genre : Romance historico-Ă©rotique đŸ‡«đŸ‡·

290 pages

Note : 3 sur 4.

[Titre obtenu sur NetGalleyFrance. Un grand merci aux Ă©ditions BMR !]

« Jeune veuve et auteure Ă  succĂšs, Mrs Ethel Stafford pensait passer de tranquilles vacances Ă  Ă©crire son prochain roman Ă  scandale chez sa sƓur, la trĂšs honorable Lady Baldwin. C’était sans compter l’arrivĂ©e du Capitaine Conrad Filwick, l’insupportable cousin de sir Baldwin.
Tout juste rentrĂ© d’Afrique du Sud, Conrad vient d’acquĂ©rir la propriĂ©tĂ© qui lui convient, il ne lui reste qu’à trouver une Ă©pouse. Il a dĂ©jĂ  dressĂ© la liste des qualitĂ©s qu’il en exige : douce, discrĂšte, rompue aux affaires domestiques

Tout à l’inverse d’Ethel Stafford.
DĂšs leur rencontre, ils se mĂ©prisent et, lorsque le Capitaine traite l’auteure Emily Starling de « vieille fille qu’on oublie dans un coin », c’en est trop pour Ethel qui se cache derriĂšre ce pseudonyme. Pourtant, elle doit admettre qu’il n’a pas tort sur un point : elle ne connait pas grand-chose aux hommes. Ethel dĂ©cide alors d’approfondir toutes les facettes du plaisir, Ă  la maniĂšre de ses hĂ©roĂŻnes
 »

Mrs Stafford et le Capitaine Conrad est le second roman d’Elie Grimes, mais Ă©galement le premier roman d’une nouvelle intention des Ă©ditions BMR, qui proposeront dĂ©sormais quelques romances historiques. 

Sur un peu moins de 300 pages, nous allons suivre l’histoire des deux protagonistes du titre : Mrs Stafford, une jeune veuve – ainsi que le Capitaine Conrad, qui vient tout juste de se mettre en retrait de l’armĂ©e dans l’espoir de s’Ă©tablir Ă  la campagne, au calme, dans une demeure qu’il envisage de rĂ©nover. L’histoire prend place en Angleterre au XIXᔉ siĂšcle au sein de familles bien-nĂ©es, avec tout ce que cela suppose de conventions et d’usages. 

Mrs Stafford – Ethel de son prĂ©nom – est comme je le disais plus haut, veuve depuis quelques annĂ©es aprĂšs le trĂ©pas brutal de son Ă©poux Hugh, qu’elle aimait sincĂšrement. Elle rĂ©side dĂ©sormais avec son pĂšre Ă  Londres, mais passe quelques semaines de temps Ă  autre chez sa sƓur cadette et son Ă©poux Henry. Ce dernier se rĂ©jouit d’ailleurs de recevoir la visite de Conrad – le fameux Capitaine du titre – qui a dĂ©cidĂ© de mettre un terme  Ă  sa carriĂšre militaire afin de s’Ă©tablir dans le voisinage. Conrad est un homme sympathique, bien qu’un peu rigide et rigoureux. Il va pourtant bien vite tomber sous le charme – et cela malgrĂ© lui – d’Ethel, qui est tout son contraire. La jeune femme est caractĂ©rielle, un peu rebelle, mais cache surtout une activitĂ© fort peu recommandable : elle Ă©crit, anonymement bien sĂ»r, des romans grivois que les bourgeois s’arrachent ! Seul problĂšme : les plaisirs de la chair lui sont quelque peu Ă©trangers, elle qui n’a connu que son dĂ©funt mari et des rapports peu audacieux. Ainsi, pour faire face aux quolibets de son entourage au sujet des dits-livres qui ne seraient reprĂ©sentatifs que des songes d’une vieille fille inexpĂ©rimentĂ©e, elle dĂ©cide coĂ»te que coĂ»te d’aller contre la bonne morale, et de s’initier.

« – Mon Dieu, lança-t-il. Vous avez Ă©tĂ© mariĂ©e et j’ai trente-quatre ans ! Pourrions-nous nous Ă©viter l’illusion que nous n’avons jamais vĂ©cu ? »

D’emblĂ©e, s’il y a bien quelque chose que je dois reprocher  Ă  ce roman, c’est qu’il est un peu long Ă  se mettre en place. En effet, le premier tiers, s’il est intĂ©ressant pour dĂ©couvrir nos protagonistes, le lieu oĂč ils Ă©voluent ou encore les diffĂ©rentes dynamiques qui rĂ©gissent leurs relations, aurait tout de mĂȘme gagnĂ© Ă  ĂȘtre plus bref. 

Ceci Ă©tant dit et ce prĂ©ambule quelque peu poussif passĂ©, j’ai vraiment beaucoup aimĂ© ce que j’ai lu. Elie Grimes utilise les canons du genre de la romance historique (narrations alternĂ©es entre ce que l’on devine ĂȘtre un potentiel futur couple, contexte bourgeois insouciant, quiproquo et histoires de famille et d’hĂ©ritage) pour y introduire une initiation Ă  l’Ă©rotisme non pas avec le potentiel futur Ă©poux de l’hĂ©roĂŻne, mais – shocking !d’autres hommes

Le tout n’est pas vain, ni vulgaire. C’est surtout l’occasion d’aborder la place des hommes et des femmes, du plaisir de chacun dans une Ă©poque oĂč l’on ne sait rien avant la nuit de noces, de parler de l’importance du respect ou encore du consentement. Ethel est une hĂ©roĂŻne vĂ©ritablement indĂ©pendante et rĂ©flĂ©chie, qui a envie de plus que ce que la sociĂ©tĂ© a Ă  lui proposer et c’est en cela qu’elle m’a plu. Je n’ai pas trouvĂ© son personnage artificiel, mais au contraire particuliĂšrement vivant. 

Le Capitaine Conrad n’est pas en reste. ÂgĂ© de trente-quatre ans, il aspire Ă  davantage de calme et de sĂ©rĂ©nitĂ© aprĂšs avoir donnĂ© dix ans de sa vie Ă  l’armĂ©e de son pays. La libertĂ© d’Ethel lui plaĂźt aussitĂŽt, mĂȘme s’il se sait davantage conservateur qu’elle ; son passĂ© sentimental compliquĂ© fait de lui un homme constamment sur ses gardes, mais qui cache un fond finalement trĂšs tendre. LĂ  oĂč l’intrigue d’Ethel tourne clairement autour du sujet de la sexualitĂ©, celle de Conrad se trouve ĂȘtre davantage classique avec ce retour Ă  la vie civile qui va le confronter Ă  bien des problĂšmes. Une sorte « d’inversion » des rĂŽles (Ă  la femme la vie « libertine », Ă  l’homme les problĂšmes d’ordre domestiques) tout Ă  fait salvateur, qui fait de cette romance historique un texte empli de modernitĂ©.

Soulignons Ă©galement qu’en peu de pages, Elie Grimes parvient Ă  donner vie Ă  des personnages secondaires que l’on s’imagine sans peine et qui ont tous leur importance dans les diffĂ©rentes intrigues amorcĂ©s dans ce roman, ce qui est fort plaisant. Son style est vraiment dĂ©licieux, avec des touches d’humour qui font mouche, des piques bien envoyĂ©es et de belles descriptions.

Si vous aimez les romances historiques et que vous souhaitez dĂ©couvrir un texte qui leur rend hommage autant qu’il s’en affranchit, il y a de grandes chances que celui-ci puisse vous plaire !

En conclusion … Une romance historique qui, malgrĂ© un dĂ©part poussif, mĂ©rite amplement qu’on s’y attarde.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s