Le chant des cavalières, Jeanne Marie Corrèze #PLIB2021

Genre : Fantasy 🇫🇷

320 pages

Note : 4 sur 4.

[Lu dans le cadre du Prix Imaginales des Bibliothécaires 2021. Le titre a également été présélectionné au PLIB2021.#ISBN9782361836184]

« Un royaume divisé, instable, des forces luttant pour le pouvoir. Un Ordre de femmes chevauchant des dragons. Des matriarches, des cavalières, des écuyères et, parmi elles, Sophie, qui attend. Le premier sang, le premier vol ; son amante, son moment ; des réponses à ses questions. Pour trouver sa place, elle devra louvoyer entre les intrigues de la cour et de son Ordre, affronter ses peurs et ses doutes, choisir son propre destin, devenir qui elle est vraiment. »

Lire la suite

Quitter les monts d’automne, Émilie Querbalec #PLIB2021

Genre : Science-fiction 🇫🇷

440 pages

Note : 3 sur 4.

[Lu dans le cadre du Prix Imaginales des Bibliothécaires 2021, également pré-sélectionné dans le cadre du PLIB2021. #ISBN9782226451934]

« Recueillie par sa grand-mère après la mort de ses parents, la jeune Kaori vit dans les monts d’Automne où elle se destine à être conteuse. Sur Tasai, comme partout dans les mondes du Flux, l’écriture est interdite. Seule la tradition du « Dit » fait vivre la mémoire de l’humanité. Mais le Dit se refuse à Kaori et la jeune fille se voit dirigée vers une carrière de danseuse. Lorsque sa grand-mère meurt, Kaori hérite d’un rouleau de calligraphie, objet tabou par excellence, dont la seule détention pourrait lui valoir une condamnation à mort. Pour percer les secrets de cet objet, mais aussi le mystère qui entoure la disparition de ses parents, elle devra quitter les monts d’Automne et rejoindre la capitale. Sa quête de vérité la mènera encore plus loin, très loin de chez elle.

Débutant comme un roman initiatique d’inspiration japonaise, Quitter les monts d’Automne s’impose vite comme un récit d’aventure qui frappe d’abord par sa beauté et sa poésie, puis par sa cruauté et son érotisme subtil. »

Lire la suite

Je participe au PIB 2021 ! – Bilan et l’heure du choix

C’est avec un plaisir non dissimulé que je participe cette année – et pour la troisième fois ! – au Prix Imaginales des Bibliothécaires. Si je n’en avais pas fait part sur le blog les deux années précédentes, il m’a semblé intéressant cette année d’y consacrer quelques mots. Je vous expliquais tout sur ce prix et sur la sélection dans ce premier article, si cela vous intéresse.

Lire la suite

La princesse au visage de nuit, David Bry #PLIB2021

Genre : Fantastique 🇫🇷

280 pages

Note : 2 sur 4.

[Lu dans le cadre du Prix Imaginales des Bibliothécaires 2021, ainsi que pour le PLIB2021. #ISBN9782918541721]

« Dans les bois vit la princesse au visage de nuit ; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur.

Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs et a été placé dans une famille d’accueil.

Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent. »

Lire la suite

Au bal des absents, Catherine Dufour

Genre : Fantastique 🇫🇷

224 pages

Note : 3 sur 4.

[Lecture faite dans le cadre du Prix Imaginales des Bibliothécaires 2021]

« Claude a quarante ans, et elle les fait. Sa vie est un désert à tous points de vue, amoureux et professionnel ; au RSA, elle va être expulsée de son appartement. Aussi quand un mystérieux juriste américain la contacte sur Linkedin – et sur un malentendu – pour lui demander d’enquêter sur la disparition d’une famille moyennant un bon gros chèque, Claude n’hésite pas longtemps. Tout ce qu’elle a à faire c’est de louer la villa « isolée en pleine campagne au fond d’une région dépeuplée » où les disparus avaient séjourné un an plus tôt. Et d’ouvrir grands les yeux et les oreilles. Pourquoi se priver d’un toit gratuit, même pour quelques semaines ? Mais c’est sans doute un peu vite oublier qu’un homme et cinq enfants s’y sont évaporés du jour au lendemain, et sans doute pas pour rien.

Une famille entière disparaît, un manoir comme premier suspect. Entre frissons et humour Au bal des absents est une enquête réjouissante comme on en lit peu. »

Lire la suite