Première Lune (#1 Leden Falls), Marilyne Weiss #PLIB2020

couv7534455

Genre : Romance paranormale

256 pages

« À vingt-sept ans, Amaury mène une vie légère sous le soleil de Sacramento. Au programme : plage, boîtes de nuit et filles à profusion, un quotidien qu’il ne changerait pour rien au monde. Pourtant, tout bascule lorsqu’il apprend la mort d’une jeune femme dont le corps, couvert d’étranges lacérations, est retrouvé dans la forêt de Leden Falls, État de Washington. Exactement ce qui est arrivé à sa petite sœur six ans plus tôt.

Troublé par ces similitudes et ne parvenant pas à se sortir ce fait divers de la tête, Amaury décide de parcourir les mille kilomètres qui le séparent de Leden Falls afin d’y mener sa propre enquête. Mais rien ne l’avait préparé à ce qu’il va découvrir. Au-delà de l’aspect hostile de ce patelin humide et de ses habitants, il fait la connaissance de Korian, un homme au charme sauvage et au tempérament sombre, qui ne le laisse pas aussi indifférent qu’il le souhaiterait. Bientôt, un nouveau meurtre est commis et Amaury doit se rendre à l’évidence : quelque chose de bestial et d’énigmatique semble régner dans les environs, et il se pourrait bien que Korian n’y soit pas complètement étranger… »

Livre pré-sélectionné dans le cadre du PLIB #ISBN9782375748152


png-5

Les + : Un dénouement bien amené et (presque) inattendu, beaucoup d’énergie.

Les – : Des lacunes au niveau du style, des personnages caricaturaux.

Ce n’est pas le PLIB qui m’a mené sur le chemin de Leden Falls, mais un petit stalking des livres lus de certains profils LivrAddict que je suis assidument. MxMBookmark est une maison d’éditions qui fait parler d’elle sur la blogosphère ; plutôt spécialisée dans les romances contemporaines, elle propose aussi des lectures entrant dans le cadre des genres SFFF, telles que des sagas bit-lit ou de la fantasy, avec une dimension romantique très présente. Il me tardait donc de découvrir leur catalogue, et cette première mise en jambes, à défaut de révolutionner quoi que ce soit, m’a tout de même permis de passer un bon moment.

« Cette nuit n’a rien d’une nuit ordinaire. Cette nuit, le ciel arbore l’astre souverain tel un trophée illuminant les reliefs et les sentiers. Une harmonie de faune et de flore en état d’extrême éveil.

L’astre étend ses pouvoirs aux plus réceptifs d’entre nous. Il n’y a guère que les humains pour ne pas s’en rendre compte. Le halo lumineux exacerbe mes sens et mes désirs les plus profonds : rage, haine et véhémence.

Mais l’heure n’est pas à la chasse. »

Il y aura plusieurs narrateurs – à la première personne, chaque fois – mais le principal sera tout de même Amaury. Ce jeune tombeur californien cache derrière ses attitudes de Don Juan et son tempérament enjoué une fêlure indiscutable : le meurtre sauvage de sa sœur, qu’il a perdu tragiquement alors qu’il n’avait que vingt-et-un ans. Le coupable n’a jamais été appréhendé, et c’est un meurtre très similaire, commis dans la petite bourgade de Leden Falls (état (pluvieux) de Washington – big up Twilight !) et bien vite classé sans suite qui va le pousser à y déménager pour y mener l’enquête.

Grâce à une cousine dont il est très proche et qui habite à une cinquantaine de kilomètres de là, il obtient appartement et petit boulot en un rien de temps. Sa venue est temporaire, mais s’organise donc dans les meilleures conditions, ce qui lui permet de se donner tout entier à son investigation – investigation qui prend d’ailleurs un surprenant tour fantastique. C’est ainsi qu’il va être amené à connaître Korian, un jeune ouvrier du bâtiment taiseux, qu’il va rapidement soupçonner de dissimuler de nombreux secrets.

« Sur un parterre d’herbe ensanglantée gisait l’homme au bomber, ses vêtements déchiquetés et son visage méconnaissable. Je crus que j’allais vomir. Très vite, des bruissements de feuilles s’agitèrent autour de moi, suivis d’un feulement léger.

Nom de Dieu ! La chose qui avait fait ça était encore dans les parages et je n’étais pas sûr de réussir à fuir tant j’étais tétanisé. »

Le style de Maryline Weiss est tout à fait correct, même si les dialogues – pas en surabondance, ça c’est un bon point – sont assez peu incarnés et très scolaires, sans empêcher la bonne progression de l’histoire. Nous sommes dans une atmosphère typique bit-lit, à savoir dans une petite bourgade où tout le monde se connaît, et l’atmosphère est réussie, même si à un moment donné, j’ai été sortie de cette ambiance par une référence au film Le pacte des loups bien malvenue dans la bouche de personnages sensés être américains (il me semble que le film a très bien fonctionné à l’international, mais tout de même, presque quinze ans après sa sortie, c’est un peu too much). Autre point négatif : la romance a une place importante dans l’action (ça, ça ne me gêne pas), et j’ai été dérangé par son côté trop « absolu », trop artificiel à mon sens pour que cela réussisse à toucher. Enfin, il y a trop de similitudes avec certaines autres sagas du genre.

Les héros de l’histoire sont de vrais bras-cassés, tout à fait imprudents, ce qui donne pas mal d’énergie à cette histoire qui ne souffre d’aucun temps mort ni de longueurs inutiles. Ce que l’autrice maîtrise particulièrement bien, c’est son suspens : cinquante pages passent, on croit déjà tenir le coupable … et puis les cartes sont rebattues, et ainsi jusque dans la dernière partie très bien amenée. L’ensemble n’est pas dénué de maladresses, loin de là, mais disons que tout cela forme un ensemble assez charmant si on cherche une lecture très légère.

Collage_Fotor

En conclusion … Un premier tome léger, avec un petit côté Scooby-Doo pas déplaisant. Quelques personnages caricaturaux et des maladresses sont à déplorer, mais l’histoire est suffisamment aboutie pour garder son intérêt.

logoplib2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s